En Afrique de l'Ouest, les porte-conteneurs grossissent à vue d'œil


Trade à fort potentiel de croissance, l'Afrique de l'Ouest entre dans l'ère de la massification, avec une augmentation très rapide de la taille des porte-conteneurs.


Le Lomé Container Terminal sera capable de recevoir des navires de 14.000 EVP © Antar
Le Lomé Container Terminal sera capable de recevoir des navires de 14.000 EVP © Antar
Jusque récemment, le transport maritime conteneurisé en Afrique, c'était des ports sous-équipés alimentés par de petits porte-conteneurs pourvus de grues de bord, mais le paysage change rapidement et le continent accède désormais à la catégorie supérieure de navires.
La première touchée d'un porte-conteneurs de plus de 5.000 EVP non gréé sur un quai africain a eu lieu il y a un peu plus d'un an, en septembre 2013. Pourtant cette catégorie fournit déjà 20 % de la capacité déployée sur les routes maritimes Asie-Afrique de l'Ouest. Leurs rangs sont appelés à grossir encore dans les mois qui viennent puisque MSC a annoncé un projet de déploiement de porte-conteneurs de plus de 6.000 EVP, une première sur ce continent. Cependant, ce service ne comprendra qu'une seule escale africaine, à Lomé, car les ports susceptibles d'accueillir de tels gabarits se comptent encore sur les doigts d'une main. Le reste de la région sera touché en feedering depuis la capitale togolaise.

Redéploiement mondial

La tendance a pris un tour nouveau au cours des cinq dernières années, alors que les armateurs retiraient des navires de plus en plus gros des trades en situation de surcapacité. Alphaliner relève ainsi que la taille du plus grand porte-conteneurs déployé dans la région est aujourd'hui 87 % plus élevée qu'elle ne l'était en 2009. Dans le même laps de temps, la capacité totale proposée sur l'Afrique de l'Ouest a augmenté de 250 % d'après le consultant, qui n'a pris en compte que les routes directes.

"On pourrait voir les premiers 9.000 EVP en Afrique de l'Ouest en 2017"


Alphaliner compare ce rapide changement de la structure de la flotte à ce qu'il s'est passé au cours des cinq dernières années sur la côte Est de l'Amérique du Sud. Sauf que "le trade Asie-Afrique de l'Ouest est de loin celui qui a le plus fort taux de croissance parmi les routes intercontinentales".
Avant 2010, les porte-conteneurs gréés de 1.500 à 3.000 EVP étaient encore les piliers du marché ouest-africain et le plus gros navire atteignait les 3.500 EVP. En 2011, Maersk a introduit ses nouveaux prototypes, les Waf-max, d'une capacité de 4.496 EVP. Entre mars 2011 et février 2013, l'armateur danois a pris livraison de 22 de ces unités équipées de quatre grues de bord. Selon Alphaliner, ils restent les plus gros porte-conteneurs bigués jamais construits.
La forte demande de porte-conteneurs plus grands a offert une seconde vie aux navires panamax. Alphaliner en compte 26 de 4.000 à 4.600 EVP déployés actuellement entre la côte occidentale de l'Afrique et l'Extrême-Orient. Ils n'étaient que quatre il y a seulement un an. D'autre part, 25 overpanamax non gréés de 4.600 à 6.000 EVP ont été lancés sur ce trade au cours de la dernière année, en plus des 22 Waf-max de Maersk, des "babyoverpanamax" de 4.496 EVP.

Les ports africains évoluent

Les grues de bord sont de moins en moins indispensables du fait que les principaux ports d'Afrique de l'Ouest ont développé des infrastructures qui leur permettent d'accueillir de plus gros navires non gréés. "Ces évolutions ont changé les opérations en Afrique de l'Ouest. Jusque récemment, les ports de la région souffraient d'un manque d'investissements et étaient sujets à une congestion chronique mais la situation a radicalement changé depuis deux ans. Aujourd'hui, au moins dix ports de la région sont capables de traiter des navires non gréés de plus de 4.000 EVP", constate Alphaliner.
Quatre d'entre eux sont éligibles à la catégorie supérieure. "Les nouvelles infrastructures permettront de déployer d'autres overpanamax sur ce secteur, avec pointe-Noire, Luanda et Lomé qui sont maintenant en mesure d'accepter les navires de plus de 6.000 EVP. Le Lome Container Terminal (LCT) récemment ouvert sera capable de recevoir des navires allant jusqu'à 14.000 EVP et 15,50 mètres de tirant d'eau. Il est censé devenir le principal hub ouest-africain de MSC", commente le consultant. Les investissements prévus à Abidjan, Tema et Pointe Noire doivent prochainement augmenter encore la capacité d'accueil des ports d'Afrique de l'Ouest, tout comme les projets nigérians de CMA CGM et Maersk (via APMT) de faire de Lekki et Badagry des ports de transbordement régionaux. De quoi rapprocher de cette partie du monde les géants des mers : "on pourrait voir les premiers 9.000 EVP en Afrique de l'Ouest en 2017", estime Alphaliner.

Franck André

Mardi 16 Décembre 2014



Lu 233 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Décembre 2014 - 10:04 Lagos-Apapa-Tin Can, leader du range COA

Jeudi 18 Décembre 2014 - 16:56 Bois illégal, une lutte inégale


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse