Encourager le transit de marchandises par la France


Informations CO2, TVA à l’import, sûreté du fret... en assemblée générale mardi 22 mai, TLF Overseas met en garde le nouveau gouvernement contre les risques de distorsions que font peser certaines mesures franco-françaises. Si la relance du CIN à Roissy-CDG et le début de la reconnaissance du statut OEA dans le monde sont salués, la faiblesse du fret aérien inquiète tandis que la confiance revient dans les ports.


© GPMM
© GPMM
"Nous sommes aux côtés du nouveau gouvernement pour faire avancer la compétitivité de la France mais si ce n’est pas au prix de pénalisations commerciales sous prétexte d’être le modèle en Europe", prévient Klaus Pfab, en citant l’exemple de l’information CO2 d’ici octobre 2013. "Les conséquences économiques sont difficiles à évaluer pour nos entreprises mais devraient être significatives". Dans l’attente du guide méthodologique annoncé en septembre, le président de TLF Overseas rappelle qu’un "projet de norme européenne relatif au calcul et à l’émission des gaz à effet de serre des prestations de transport est en cours de finalisation avec un vote des États membres prévu cet été".

Klaus Pfab, président de TLF Overseas © ED
Klaus Pfab, président de TLF Overseas © ED

S’agissant de l’activité des commissions maritime, aérienne et douanière, plusieurs dossiers connaissent des avancées positives. À commencer par la reconnaissance du statut d’opérateur économique agréé dans le monde. Après la Suisse, la Norvège et le Japon, un accord de reconnaissance mutuelle des statuts OEA et C-TPAT a été signé le 7 mai entre l’Union européenne et les États-Unis. Il sera effectif à compter du 1er juillet. Depuis la nomination à sa tête de Jean-François Bouilhaguet (Sodexi), le Cargo Information Network à Paris-CDG semble également relancé. Suite à l’adhésion récente de Delta Airlines, Eva Air et de Lufthansa, "une quinzaine d’entreprises majeures utilisent désormais ce système d’information communautaire unique en Europe. Les exportateurs français utilisant des transitaires et des compagnies aériennes reliés au CIN bénéficient par exemple d’une validation automatique des exonérations de TVA pour leurs ventes à l’export".

Sérénité retrouvée dans les ports

En termes d’activités, les avis sont plus contrastés. D’un côté, l’aérien continue à souffrir comme en témoigne le repli de plus de 7 % des trafics cargo sur Paris-CDG au premier trimestre, et de 4,1 % sur l’ensemble des aéroports fret européens. Dans ce contexte, les coupes opérées par les compagnies dans leurs capacités n’affectent par l’offre selon Klaus Pfab. Compte tenu des volumes actuels, elles n’ont pas d’impact non plus sur les taux de fret "toujours très bas". Quant à l’arrêt des vols de nuit à Francfort entre 23 et 5 heures du matin, "elle renforce l’attractivité et la compétitivité de la place parisienne", concède-t-il. Commentée par Jean-Yves Le Yondre chargé de la Commission maritime, l’activité maritimo-portuaire se porte mieux : "La réforme achevée, les trafics reviennent progressivement dans les ports français.

"Reconnaissance du statut OEA par les États-Unis"

Le Havre a retrouvé son positionnement européen dans les conteneurs et Marseille est en bonne voie, malgré un démarrage difficile du nouveau terminal de Seayard sur Fos 2XL". La reprise des trafics s’accompagne d’une remontée des taux de fret, confie-t-il, "sur fond de nouvelles alliances. Ces changements rapides modifient l’offre de lignes régulières, et coïncident avec l’entrée de nouveaux navires de plus grande capacité. Dans la compétition portuaire européenne, la capacité à quai pour recevoir ces nouvelles unités et le nombre de portiques capables de les manutentionner de façon simultanée sont plus que jamais stratégiques. Tout comme les capacités d’évacuation et d’irrigation des hinterlands"...

Bureau reconduit

Créée en 2011, TLF Overseas regroupe l’ensemble des activités de commission maritime, aérienne et douanière. Élu l’an passé, son Comité directeur a été prorogé jusqu’à fin 2012, date à laquelle une assemblée générale extraordinaire procédera à une nouvelle élection. Sous la présidence de Klaus Pfab, son bureau se compose de Gérard Bonny, à la tête de la Commission aérienne, Jean-Yves Le Yondre, chargé du maritime, et Jean-François Auzeau des questions douanières.

Érick Demangeon

Jeudi 24 Mai 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse