Enquête approfondie à l'encontre de SAS


La Commission européenne a ouvert mercredi 19 juin une enquête approfondie visant à déterminer si une aide publique accordée à la compagnie aérienne scandinave SAS en 2012 par la Suède et le Danemark est conforme aux règles de l'UE en matière d'aides d'État.


© SAS
© SAS
Bruxelles ouvre une enquête approfondie à l'encontre de Scandinavian Airlines (SAS), principal transporteur aérien de Scandinavie. Ses quatre plus grands actionnaires sont la Suède (21,4 %), le Danemark (14,3 %), la Norvège (14,3 %) et la fondation Knut et Alice Wallenberg (KAW) (7,6 %). Sa situation financière est fragile depuis plusieurs années et ses résultats financiers se sont détériorés depuis 2008. En 2012, SAS a élaboré un plan d'exploitation afin de redevenir rentable. Dans ce contexte, un crédit renouvelable qui lui avait été accordé précédemment par un certain nombre de banques a été remplacé par un nouveau crédit renouvelable de 3,5 milliards de couronnes suédoises (400 millions d'euros). Ce nouveau crédit est mis à disposition pour moitié par la Suède, le Danemark et la Norvège, au prorata des actions qu'ils détiennent dans la société, et pour moitié par la plupart des banques qui avaient déjà fourni l'ancien crédit et par la fondation KAW.
La Commission doute que le nouveau crédit renouvelable ait été fourni aux conditions du marché, car les actionnaires publics, d'une part, et les banques et la fondation KAW, d'autre part, ne se trouvaient pas dans une situation comparable. En particulier, a indiqué la Commission, alors que les actionnaires publics ont augmenté leurs investissements dans SAS en participant au nouveau crédit, les banques ont considérablement diminué les leurs étant donné qu'elles ont plus ou moins réduit leur contribution de moitié par rapport à l'ancien crédit renouvelable. En outre, la Commission n'est pas certaine de la fiabilité du plan d'exploitation sur la base duquel les actionnaires publics ont décidé de participer au nouveau crédit. Elle a par conséquent ouvert une enquête sur la participation de la Suède et du Danemark à cette mesure.
L'ouverture d'une enquête approfondie permet aux tiers intéressés de présenter leurs observations sur les mesures soumises à examen. Elle ne préjuge en rien de l'issue de l'enquête. Enquêtant sur d'autres mesures dont a bénéficié SAS en 2009, en 2010 et en 2012, la Commission est en revanche parvenue à la conclusion que les interventions en question avaient été effectuées aux conditions du marché et ne constituaient donc pas des aides d'État.

AFP

Vendredi 21 Juin 2013


Tags : aérien, sas

Lu 78 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse