Entraves aux échanges commerciaux en Afrique


La Banque mondiale a déploré dans un rapport publié mardi 7 février les entraves tarifaires, techniques, logistiques, administratives et juridiques aux échanges commerciaux entre pays d'Afrique, qui font perdre au continent "des milliards de dollars" chaque année.


Entraves aux échanges commerciaux en Afrique
"Les pays africains commercent peu entre eux", a estimé la Banque mondiale dans un rapport intitulé "La défragmentation de l'Afrique : approfondissement de l'intégration du commerce régional des biens et services". Et pour cause : "divers obstacles continuent d'entraver les mouvements de marchandises et de capitaux à travers les frontières". La Banque mondiale estime, par exemple, que pour les pays de la Communauté de développement d'Afrique australe, qui regroupe quinze pays du sud du continent, "ces obstacles ont eu un impact en 2008 sur le commerce régional représentant une valeur de 3,3 milliards de dollars, soit le cinquième du total des exportations régionales".
Un exemple est la faiblesse du commerce entre Kinshasa et Brazzaville, deux capitales séparées par le fleuve Congo, sans pont pour les relier. Elles forment aujourd'hui la troisième agglomération d'Afrique. Or "seulement 1,12 % de toutes les importations déclarées en République du Congo proviennent de la République démocratique du Congo (RDC). Selon la Banque, "le coût de la traversée du fleuve" (40 dollars) "semble être le principal facteur", faute de concurrence. Autre exemple : faire traverser à des marchandises la frontière entre le Burundi et la RDC est si compliqué que cela équivaut "à un accroissement de la distance entre les marchés des deux pays de 1.824 km ou d'un allongement du trajet de 41 heures".

Le coût du transport est élevé

"Ces exemples font ressortir des caractéristiques communes à toute l'Afrique : le coût du transport de marchandises entre pays est élevé, le temps nécessaire au transit des marchandises est incertain et les retards sont exceptionnellement longs", a expliqué la Banque.

AFP

Jeudi 9 Février 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse