Éolien offshore, clap de fin pour le débat public au Tréport


Initié le 24 avril, le débat public pour le projet de parc éolien en mer au large de Dieppe-Le Tréport s’est achevé le 31 juillet. La réunion de clôture, le 28 juillet à Mers-les-Bains l’a confirmé. Les principaux opposants au projet attribué à Engie (ex-GDF Suez) par l’État restent les pêcheurs.


Le projet Dieppe-Le Tréport prévoit 62 éolienne de 8 MW © Medde
Le projet Dieppe-Le Tréport prévoit 62 éolienne de 8 MW © Medde
"Ces cent jours ont donné lieu à des échanges plutôt sereins", se félicite Étienne Balan, président de la commission particulière du débat public (CPDP) qui rendra son rapport fin septembre sur l'implantation d'un parc éolien au large du Tréport. Comme annoncé, les pêcheurs et leurs instances représentatives ont été les plus farouches opposants au projet, sans jamais le moindre débordement. Comme lors du débat public de 2010 quand la première mouture du projet était portée par la Compagnie du Vent, ils contestent la zone retenue par l’État dans le deuxième appel d’offres pour des parcs éoliens en mer.

Refus d'une zone alternative

En gage de bonne foi, ils proposent une zone alternative, plus proche du port de Dieppe et moins fréquentée par les petites unités de pêche du littoral normando-picard. Lors de la réunion de clôture à Mers-les-Bains, un représentant de la Dreal Haute-Normandie a indiqué que le choix d’une nouvelle zone contraindrait à relancer une nouvelle consultation, ce que tous les proches du dossier traduisent par un nouveau retard d’environ cinq ans pour le projet. Cet argument ne convainc pas les pêcheurs qui se fondent sur la concertation qui a précédé le lancement du projet de Fécamp (piloté par EDF Énergies Nouvelles), où leurs observations ont été prises en compte.
Le projet de Dieppe-Le Tréport a été attribué à un groupement réunissant Engie (47 %), le portugais EDPR (43 %) et Neoen Marine (10 %) avec Adwen (ex-Areva) comme turbinier. Il prévoit 62 machines de 8 MW pour un investissement de 2 milliards d’euros et une installation entre 2019 et 2022.

Vincent Rogé

Lundi 3 Août 2015



Lu 1448 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse