Éolien offshore : les géants au rendez-vous de l'appel d'offres



© ALSTOM
© ALSTOM
Des groupements menés par EDF, GDF Suez et le groupe espagnol Iberdrola se sont déclarés candidats à un appel d'offres géant du gouvernement, qui vise à installer des centaines d'éoliennes au large des côtes de la Manche et de l'Atlantique. Les candidats avaient jusqu'au mercredi 11 janvier pour envoyer formellement leurs offres à la Commission de régulation de l'énergie (CRE), qui analysera leurs projets. Mais avant même l'expiration de l'heure limite, une source proche du dossier a révélé que dix dossiers avaient été déposés pour les cinq parcs d'éoliennes à construire, émanant de consortiums montés par les champions français de l'énergie EDF et GDF Suez, et leur rival espagnol Iberdrola. Ce dernier a d'ailleurs confirmé sa participation.
Ces géants vont se disputer les cinq sites situés à une quinzaine de kilomètres au large de la Normandie, de la Bretagne et de la Loire-Alantique, qui avaient été sélectionnés l'an dernier par le gouvernement en vue de l'implantation au total de 500 à 600 turbines géantes (plus de 200 mètres de haut). Hormis Le Tréport, en Seine-Maritime, où une équipe menée par GDF Suez se retrouve seule en lice, deux à trois groupements se disputeront chacune des zones. Dans le détail, le consortium dirigé par EDF, qui se fournira en éoliennes auprès d'Alstom, est intéressé par quatre sites, de même que GDF Suez, allié tantôt à Areva et tantôt à Siemens. Enfin, le consortium Iberdrola vise deux sites, en alliance en Areva.
Cet appel d'offres vise à produire jusqu'à 3 gigawatts d'électricité, soit l'équivalent de trois réacteurs nucléaires, conformément à l'objectif gouvernemental de porter à 23 % d'ici 2020 la part de l'électricité nationale issue de sources renouvelables. Il sera suivi d'un second programme de taille équivalente. Mais la France veut aussi en profiter pour faire émerger une nouvelle filière industrielle et la plupart des turbines seront fabriquées soit par Areva, soit par Alstom, qui ont promis d'installer des usines dans l'Hexagone au cas où ils seraient retenus. Le gouvernement veut désigner les lauréats avant l'élection présidentielle.
Frédéric Pouchot

Frédéric Pouchot

Mercredi 11 Janvier 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse