Eramet arrête la production de mattes de nickel en Nouvelle-Calédonie ?


Le groupe minier et métallurgique français Eramet, confronté à l'effondrement des cours des métaux, va arrêter la production de concentré de nickel en Nouvelle-Calédonie et devrait se fournir désormais en Finlande, rapporte "Outremer 1ère".


L'usine de nickel Doniambo © SLN
L'usine de nickel Doniambo © SLN
"Selon nos informations, le conseil d'administration du groupe minier français Eramet annoncerait, mercredi 9 décembre à Paris, l'arrêt de la production de mattes de nickel par sa filiale calédonienne, la Société Le Nickel (SLN)", affirme le réseau de France Télévisions pour l'Outremer (ex-RFO). Un porte-parole d'Eramet a déclaré que le groupe ne faisait "aucun commentaire".
Les mattes de nickel, produits tirés de la première fusion du minerai, sont des composés métalliques contenant en moyenne 75 % de nickel et 20 % de soufre. Ceux fabriqués par SLN alimentent exclusivement l'usine Eramet de Sandouville (Seine-Maritime).

Nouveau client finlandais

Eramet "devrait annoncer la signature du contrat avec un fournisseur finlandais" pour remplacer la production de la SLN, ajoute Outremer 1ère, qui cite "le producteur Talvivaara Mining du groupe Terrafame ou encore l'usine finlandaise du géant russe Norlisk Nickel" comme potentiels fournisseurs. Selon le site internet de la SLN, la matte de nickel représente 20 % de la production du site de Doniambo. Malgré l'arrêt de cette activité, "il n'y aura pas de licenciements secs en Nouvelle-Calédonie", précise Outremer 1ère.
Comme l'ensemble des groupes miniers, Eramet subit les conséquences de la chute de la demande chinoise de matières premières et du ralentissement de l'économie mondiale, qui se traduisent par un effondrement brutal des cours des matières premières. Depuis début 2015, le nickel a ainsi chuté de 43 % et se situe sous les 9.000 dollars la tonne, son plus bas niveau depuis plus de douze ans. L'industrie du nickel génère de manière directe 65 % du trafic total du port de Nouméa.

AFP

Lundi 7 Décembre 2015



Lu 157 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse