Espagne : décret libéralisant l'emploi de dockers, grève annoncée



© APBA
© APBA
Sous pression de l'Europe, le gouvernement conservateur espagnol a adopté vendredi 24 février le décret libéralisant l'embauche des dockers, jusque-là protégés, qui ont déposé un préavis de grève pour mars. "Le gouvernement a adopté le décret loi instaurant un nouveau régime pour la prestation de services portuaires", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Inigo Mendez de Vigo, à l'issue du Conseil des ministres. En l'absence de réforme, Madrid s'exposait à une "condamnation imminente" de la justice européenne imposant 21,5 millions d'euros et à des pénalités de retard de 134.000 euros par jour, a aussi assuré le ministre des Transports, Inigo de la Serna. La Commission européenne estime que le système actuel porte atteinte à "la liberté d'établissement dans les ports". Ce système oblige les entreprises espagnoles ou étrangères qui souhaitent faire travailler des ouvriers portuaires à passer par des sociétés gérant l'embauche des quelque 6.000 dockers dans le pays. Ainsi ces ouvriers chargeant et déchargeant la marchandise sont protégés et disposent d'un poste fixe. Le décret annonce la fin du système et crée des "centres portuaires d'emploi" qui ne pourront plus monopoliser l'embauche. Il instaure une période de transition de trois ans. La première année, il garantit 75 % des emplois, puis 50 % l'année suivante et enfin 25 % la dernière année. L'État serait en outre prêt à financer les indemnités de licenciement. Ensuite, les entreprises "pourront embaucher librement... comme dans n'importe quel secteur économique dans ce pays", a expliqué le ministre des Transports. La réforme n'est pas du goût des dockers qui craignent qu'elle n'entraîne "une incroyable précarisation de la situation" des travailleurs, a expliqué un porte-parole du principal syndicat portuaire, la Coordination des travailleurs de la mer (CETM). "Nous ne serions plus employés fixes, mais temporaires", note-t-il, en décrivant un travail dangereux, aux horaires très flexibles. Des négociations doivent reprendre entre représentants des entreprises et des travailleurs mardi 28 février. En attendant, le syndicat dénonce un décret "abusif" et maintient un préavis de grève de neuf jours, une journée sur deux, à partir du 6 mars. Selon des données officielles, plus de 60 % du commerce avec l'extérieur transite par les ports. L'Espagne, avec ses 5.849 km de côtes sur la péninsule, est aussi une importante plateforme de transit de marchandises entre l'Europe et le reste du monde. Le port d'Algésiras est le premier de la Méditerranée, selon le Conseil mondial de la navigation.

AFP

Lundi 27 Février 2017



Lu 363 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse