Étendre le grand gabarit de la Seine à l’Est


Créer un bassin homogène de Nogent-sur-Seine au Havre, via l’IÎe-de-France, et au nord de l’Europe une fois le canal Seine-Nord achevé, tel est l’enjeu de la mise à grand gabarit de la liaison fluviale de 27 km entre Bray et Nogent-sur-Seine soumis au débat public jusqu’au 17 février 2012.


Étendre le grand gabarit de la Seine à l’Est
Étudiés par Voies navigables de France, maître d’ouvrage, cinq scénarios sont présentés au débat public pour l’aménagement de la liaison fluviale Bray-Nogent-sur-Seine. De 1.000 à 4.000 tonnes, chacun correspond à un gabarit de bateau et tous permettent le passage d’unités fluviales avec au moins deux couches de conteneurs. À ce stade, VNF privilégie le scénario 3 autorisant la circulation d’unités fluviales de 2.500 tonnes.

De 76 à 305 M EUR selon l’aménagement

Selon l’approche retenue, le coût de l’extension est compris entre 76 et 305 millions d'euros hors taxe pour une durée de travaux de quatre ans environ. À l’horizon 2020, le trafic fluvial sur le tronçon aménagé est estimé à plus de 2 millions de tonnes, soit une multiplication par six par rapport à l’activité actuelle. Ce développement serait porté par trois grandes filières : les matériaux de construction, l’industrie agro-alimentaire et les conteneurs. À l’exception de la première centrée sur l’approvisionnement de l’Île-de-France en granulats à partir de carrières sur ou à proximité du tronçon fluvial élargi, les deux autres intéressent directement les ports maritimes français. Avec des acteurs majeurs tels que Soufflet, Nouricia, Invivo, Saipol et plusieurs coopératives, 75 % des flux agricoles produits localement sont en effet tournés vers la grande exportation. Cette industrie agroalimentaire est en outre consommatrice d’engrais pour l’essentiel importés. Le potentiel conteneurisé est tout aussi important. En 2011, la Société nogentaise de transport combiné (SNTC) traitera 10.000 EVP environ tous modes confondus. Un tiers aura emprunté la voie d’eau via la ligne régulière Carline entre Nogent-sur-Seine, Gennevilliers, Limay et Le Havre à raison de deux rotations tous les dix jours. Composé aujourd’hui à parité de produits agricoles et de fret manufacturé, le trafic conteneurisé s’élèverait d’ici 2020 entre 20.000 et 30.000 EVP par an selon le scénario retenu. Saipol, Soufflet mais aussi Emin Leydier, Nouricia et les pôles automobile et textile de l’Aube ont déjà manifesté leur intérêt.

Érick Demangeon

Vendredi 2 Décembre 2011





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2011 - 11:39 La plus grande écluse au monde à Anvers


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse