Étude d'une liaison ferroviaire entre Lyon et la Belgique


Le groupe "Report modal" du Cluster logistique Rhône-Alpes vient d’organiser une réunion avec ses partenaires belges, notamment le cluster Logistics in Wallonia, afin de faire un point d’étape sur l’étude en cours concernant le lancement d’une éventuelle liaison en transport combiné entre Lyon et la Belgique.


© Port de Lyon
© Port de Lyon
Le Cluster logistique Rhône-Alpes se penche sur la faisabilité d’une liaison ferroviaire entre Lyon et la Belgique. Fin 2010, le projet a été présenté devant le conseil d’administration du cluster qui a validé le lancement du dossier permettant d’entamer l’étude de faisabilité. Le groupe de travail a bâti sa méthodologie et chaque étape a dû être validée avant le passage à l’étape suivante. Sur 700 entreprises contactées dans la région Rhône-Alpes, 178 ont répondu être intéressées par le projet. Le volume moyen des flux dépasse les 500.000 tonnes par an. Les critères de base des chargeurs concernent le prix, le délai, la fiabilité et l’intérêt d’opérer un report route-rail sans avoir à impacter trop le mode actuel d’action.

Départ du port de Lyon

L’identification des flux est suivie par l’identification des opérateurs ferroviaires et des organisateurs de transport, avec l’établissement d’un cahier des charges, et par l’identification des terminaux multimodaux. Le terminal de départ pourrait être le port de Lyon, plate-forme multimodale intéressante et dotée de nombreux services. Sur un total de marchandises manutentionnées estimé à 11 millions de tonnes, la part du train s’élève à 400.000 tonnes et à 2 millions de tonnes pour le transit ferroviaire. 15 % des trains sont tractés par Fret SNCF via sa filiale VFLI, et plusieurs opérateurs privés sont déjà sur place comme Europort, Euro Cargo Rail (filiale de DB), Combiwest, Rail Link Europe, "orienté sur le conteneur maritime et qui souhaite se développer sur le conteneur ferroviaire", précise Philippe Magherini, directeur du port de Lyon. En Belgique, Rekkem, Gand, La Louvière et Liège sont les quatre sites examinés. Rien n’est tranché. Il faut déterminer les points de chute massifiés les plus importants. Anvers, axe majeur des transports, est exclu du dossier car il se focalise sur un aspect continental du transport. Gand représenterait 30 % des échanges entre la région Rhône-Alpes et la Belgique, d’après l’enquête réalisée. La recherche de subventions est aussi une étape majeure qui pourrait passer par le soutien du programme européen Marco Polo dont le budget est de 450 millions d’euros pour la période 2007-2013 et de 64,6 millions pour 2012.

"Quatre sites potentiels : Rekkem, Gand, La Louvière et Liège"


Pour Alain Tricri, directeur d’exploitation de PO Scandex, le prix du fer est à comparer au prix domicile-domicile incluant le pré et le post-acheminement, le coût de la manutention au port de Lyon, le coût de la traction ferroviaire, la demande de sillons, etc. Si l’indice de base est 100, le transport par fer s’établit à 115 donc plus cher que le mode routier.
Le mode routier reste, pour l’instant, très compétitif mais sous l’influence du prix des énergies, des contraintes environnementales, des taxes croissantes, des évolutions des modes de consommation, l’avantage s’amenuise. Raison de plus pour monter des structures rentables de report modal. Mais les membres du cluster et leurs alliés doivent trouver un leader puissant qui pourrait s’engager sur ce dossier, établir une structure juridique avec un consortium capitalistique qui pourrait assurer trois trains par semaine au minimum entre les deux régions, utiles aux chargeurs et industriels qui s’engageraient sur des volumes réguliers.

Annick Béroud

Jeudi 25 Octobre 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse