Euroairport : le raccordement se met sur ses rails


Le dossier au long cours du raccordement ferroviaire de l’Euroairport Bâle-Mulhouse commence à prendre forme. L’aéroport franco-suisse et Réseau ferré de France ont publié mardi 22 mai l’avis officiel qui lance la procédure devant conduire à la mise en service entre 2018 et 2020 des 6 kilomètres et d’une nouvelle gare, pour un coût estimé à 220 millions d'euros.


© Euroairport
© Euroairport
Le projet vise à créer une dérivation de la ligne Mulhouse-Bâle de façon à déposer les passagers de trains régionaux français ou suisses dans la nouvelle gare ferroviaire qui sera implantée au pied de l’aérogare.

Un possible débat public

Deux effets sont attendus. À l’échelle locale, un report modal du trafic de la route vers le fer. Les solutions actuelles de transports en commun limitent leur part à 17 % des déplacements des employés des entreprises de la plate-forme franco-suisse et à 30 % des déplacements des passagers aériens, le raccordement les ferait passer respectivement à 27 et 43 %. À une échelle plus large, la connexion aux réseaux européens grande vitesse serait un plus pour l’attractivité de l’aéroport, qui fait travailler 6.400 personnes sur place et est un pilier du fret.
Avec sa longueur de portion et son montant prévisionnel, le projet se situe dans la catégorie de ceux pour lesquels l’organisation d’un débat public est possible mais pas obligatoire. L’Euroairport et RFF ont choisi de ne pas le provoquer par eux-mêmes, mais d’en laisser l’initiative à d’autres : les "personnes autorisées", selon la formule consacrée, disposent de deux mois pour saisir la Commission nationale du débat public, ce qui pourrait être le cas d’associations environnementales. À charge pour la Commission de statuer sur l’opportunité ou non d’un tel débat. Une formule de concertation sera de toute façon mise en place pour "intégrer la dimension trinationale" du projet (France, Suisse et Allemagne), selon les deux maîtres d’ouvrage.
La procédure prévoit une série d’études techniques avant l’enquête publique en vue de la déclaration d’utilité publique (DUP). Le calendrier dépendra de la tenue ou non d’un débat public. RFF compte lancer l’avant-projet sommaire avant la fin d’année.

Christian Robischon

Mercredi 23 Mai 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse