Eurogate : des résultats en hausse malgré un trafic en baisse


L’augmentation constante de la taille des porte-conteneurs impose aux entreprises de manutention d'adapter leurs outils et organisations en permanence. Amplifiée par le tassement des volumes, la recherche de productivité est le principal défi d’Eurogate. Cette voie a porté ses fruits en 2015.


Le terminal conteneurisé d’Eurogate à Bremerhaven © Eurogate
Le terminal conteneurisé d’Eurogate à Bremerhaven © Eurogate
Avec onze terminaux, le réseau mondial du groupe allemand Eurogate a manutentionné 14,5 M EVP en 2015, un volume en repli de 2 %. Contrairement à la tendance baissière observée l’an passé dans les ports allemands*, l’opérateur y témoigne une belle résistance.

Emanuel Schiffer, président du directoire d’Eurogate © Eurogate
Emanuel Schiffer, président du directoire d’Eurogate © Eurogate
Les trafics de ses terminaux de Bremerhaven, Wilhelmshaven et Hambourg progressent ainsi de 1,5 % avec le traitement de 8,2 M EVP. Sur ces trois sites, le nombre de porte-conteneurs de plus de 10.000 EVP traités a augmenté de 35 %. Un tiers de ces navires avaient une capacité supérieure à 18.000 EVP, et correspondent à près de 20 % des escales recensées sur le terminal en eaux profondes d’Eurogate à Wilhelmshaven. Lequel a manutentionné l’an passé 427.000 EVP en croissance de… 536 %, contre plus de 5,4 M EVP à Bremerhaven et 2,3 M EVP à Hambourg. Plus au sud en Italie, l’activité des terminaux de l’opérateur fléchit en revanche de 5,5 %.  Totalisant 4,8 M EVP, leur trafic est affecté par le recul de près de 15 %  de son site à Gioia Tauro qui termine l’année sur 2,5 M EVP. Pour accompagner l’augmentation de la taille des porte-conteneurs qui concerne également les lignes desservant la Méditerranée, Eurogate a investi dans deux nouveaux portiques sur son terminal de La Spezia portant sa capacité de 1,1 à 1,2 M EVP par an.

Performance économique

En dépit de la diminution de ses volumes globaux, Eurogate déclare des résultats en amélioration. Adossé à un chiffre d’affaires de 591 millions d’euros en croissance de 4,5 %, l’entreprise de manutention déclare un résultat d’exploitation (Ebit) de près de 91 millions d’euros (+ 19 %) pour un bénéfice net de 73,5 millions d’euros (+ 13,4 %). "Malgré ces résultats positifs, les conditions de notre marché sont devenues plus difficiles. L’économie mondiale a perdu son élan et le volume des marchandises échangé à l’échelle mondiale est en baisse, ce qui conduit à un ralentissement des flux conteneurisés dans les ports", constate Emanuel Schiffer, président du directoire d’Eurogate, avant de poursuivre : "Nous sommes confrontés à un marché mature caractérisé par une concurrence très intense.

"Nous sommes confrontés à un marché mature caractérisé par une concurrence très intense"


Les compagnies maritimes y répondent par des porte-conteneurs toujours plus grands. Pour nous, en tant qu’opérateur de terminaux, les défis croissants sont les variations et pics d’activité qui en résultent imposant des gains de productivité".

Extension du réseau

À la recherche de nouvelles opportunités d’investissement, Eurogate participe actuellement à l’appel d’offres publiques pour la privatisation du terminal à conteneurs chypriote de Limassol dans le cadre d’un consortium. En octobre 2015, le manutentionnaire est également entré à hauteur de 16,67 % dans le capital du brésilien Contrail Logistica, présent sur le port de Santos notamment.

* Trafic conteneurisé en baisse de 2 % selon Alphaliner

Érick Demangeon

Lundi 25 Avril 2016



Lu 275 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:01 Marseille-Lyon : un avenir en commun


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse