Eurostar : le contrôle exclusif de la SNCF ne changera rien


Le changement d'actionnariat et la prise de contrôle exclusif de la SNCF sur Eurostar ne changera rien au fonctionnement et à la stratégie de la compagnie ferroviaire transmanche.


Eurostar a dernièrement ouvert des liaisons entre Londres et le Sud de la France © Eurostar
Eurostar a dernièrement ouvert des liaisons entre Londres et le Sud de la France © Eurostar
"Le succès d'Eurostar a été et sera à l'avenir d’être une entreprise indépendante en esprit et dans son activité", a déclaré vendredi 19 juin le directeur général d'Eurostar, Nicolas Petrovic. La SNCF "a toujours aimé le fait que nous soyons uniques et ils respectent cela. Ils nous challengent, ce qui est normal, mais ils acceptent le fait que nous fassions les choses de façon différente", a-t-il souligné lors d'un événement organisé par la Chambre de commerce française en Grande-Bretagne.
À sa création sous sa forme actuelle en 2010, Eurostar était conjointement contrôlée par la SNCF française et le gouvernement britannique. La SNCB belge y détient une participation minoritaire. Le 4 mars 2015, Londres a annoncé avoir conclu un accord pour la vente de sa participation de 40 % dans Eurostar à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) et au fonds d'investissement britannique Hermes Infrastructure. La SNCF a négocié pour sa part un nouveau pacte d'actionnaires qui lui conférera le contrôle exclusif sur Eurostar. "Cela ne changera pas la façon dont nous menons nos affaires", a encore souligné Nicolas Petrovic.

Renouvellement de la flotte

L'opérateur transmanche, qui a dernièrement ouvert des liaisons directes permanentes entre Londres et le Sud de la France (Lyon, Avignon et Marseille), va renouveler sa flotte avec la mise en service de nouveaux trains Siemens à partir de la fin de l'année. "Est-ce que les investissements vont faire augmenter nos tarifs ? D'une certaine manière, cela aura l'effet opposé", a assuré Nicolas Petrovic. Le nouvelle flotte devrait en effet offrir jusqu'à 20 % de capacité supplémentaire, permettant de soulager la pression sur les tarifs en heure de pointe.

AFP

Lundi 22 Juin 2015



Lu 98 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse