Eurotunnel prudent pour 2016


Le groupe Eurotunnel, qui exploite le tunnel sous la Manche, s'est montré jeudi 18 février plus prudent quant à ses perspectives, en raison notamment de la crise des migrants, après avoir vu son bénéfice net s'envoler de 75 % l'an dernier, soutenu par les changes.


Eurotunnel a réalisé 77 millions d'euros d'investissements en 2015 © Eurotunnel
Eurotunnel a réalisé 77 millions d'euros d'investissements en 2015 © Eurotunnel
En 2015, le résultat net d'Eurotunnel, ressorti à 100 millions d'euros, prend en compte une perte de 7 millions d'euros de la compagnie maritime MyFerryLink, que le groupe a été contraint de céder le 9 juillet en raison de décisions de la justice britannique. Outre un effet de change positif de 26 millions d'euros, Eurotunnel a bénéficié d'un moindre coût de sa dette par rapport à 2014. À taux de change constant, le résultat net affiche une progression de 35 %.

Chiffre "magique"

Le groupe, qui visait un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 535 millions d'euros en 2015, a annoncé avoir dépassé ses objectifs, avec 542 millions. Il se montre néanmoins plus prudent pour 2016, avec un objectif abaissé à 560 millions (contre 580 millions précédemment), compte tenu d'un risque possible d'attentat ou d'une nouvelle crise migratoire. Il table sur 605 millions d'euros pour 2017.
"L'Ebitda entre 2009 et aujourd'hui aura augmenté de 67 %", a commenté Jacques Gounon, le PDG d'Eurotunnel, qualifiant le montant du résultat net de chiffre "magique". Le PDG a fait état d'une "flopée de records historiques" atteints en 2015 : 1,48 million de camions ont été transportés par navettes ferroviaires, "du jamais vu" selon lui, tandis que la part de marché de l'activité voitures de ces navettes (52,6 %) est également un "record". Près de 10,4 millions de passagers ont emprunté les trains Eurostar, compagnie ferroviaire indépendante d'Eurotunnel, un chiffre stable par rapport à l'an dernier malgré le contexte de crise migratoire. Plus globalement, les tentatives d'intrusion de migrants dans le tunnel sous la Manche, qui ont connu leur apogée entre juillet et octobre, n'ont pas affecté le trafic 2015 qui est "tout à fait bon", a assuré Jacques Gounon.

Hélène Duvigneau

Jeudi 18 Février 2016



Lu 379 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse