Exercice de sécurité civile sur le Rhône



© Port de Lyon
© Port de Lyon
Un exercice de sécurité civile vient de se dérouler sur le Rhône. Cette simulation est une "première" en son genre sur le bassin Rhône-Saône. Elle répond à une demande de la préfecture du Rhône dans le cadre de l’activation du Plan Orsec fluvial.
Il s’agissait d’évacuer un paquebot de croisière après le heurt d’une pile du pont de l’Université sur le Rhône. Cet accident a entraîné une avarie des commandes du navire et la nécessité de la prise en charge de 150 passagers dont une vingtaine de blessés et cinq personnes tombées à l’eau (eau à 11 °C, temps clément).
Après un point d’information matinal dispensé dans les locaux de l’atelier technique de VNF, quai Fillon, jouxtant le port de Lyon Édouard-Herriot et le stade de Gerland, par le lieutenant-colonel Sébastien Pontet, adjoint au chef du groupement centre du Service départemental d’incendie et de secours du Rhône (SDIS), des équipes de sapeurs-pompiers, de plongeurs, de sauveteurs, le Samu, des policiers, des gendarmes, des membres de VNF, de la CNR, de la préfecture et de la ville de Lyon ont été sur site, en acteurs ou en spectateurs, pour suivre toutes les opérations nécessaires au sauvetage des passagers, sur le fleuve puis à terre. Ces derniers ont "testé" notamment un toboggan d’évacuation fabriqué à Montluel, dans l’Ain, par la société Atic qui leur a permis de quitter le paquebot rapidement pour arriver sur des bateaux du SDIS qui les ont acheminés vers un poste d’accueil tout proche. Toutes identifiées, "tracées", les victimes de tous âges ont été ensuite conduites dans un gymnase pour divers soins et écoute psychologique et à l’hôpital pour certains…
Stéphane Rouvé, préfet délégué à la sécurité, a mis l’accent sur la bonne gestion et la préparation sans faille qui est indispensable en amont pour la pleine réussite de l’opération. Cette simulation, qui implique un grand nombre de personnes et de techniques, a nécessité deux à trois mois de préparation. Un retour d’expérience va être analysé pour tirer les leçons de cet exercice qui a, dans un premier temps, fait apparaître quelques défauts de transmissions et coordination d’informations.

Annick Béroud

Mercredi 19 Mars 2014



Lu 341 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 14:12 Port de Lyon : le fer porte la croissance


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse