FMI : "Le pétrole sera insuffisant pour soutenir l'économie mondiale"


La chute des prix du pétrole ne suffira pas à soutenir durablement l'économie mondiale, freinée par des "faiblesses" persistantes en zone euro et un ralentissement chinois sans précédent depuis vingt-cinq ans, a estimé le FMI.


Comme la Chine et la Russie, le Brésil devrait connaître une année 2015 morose © Santos Brasil
Comme la Chine et la Russie, le Brésil devrait connaître une année 2015 morose © Santos Brasil
"La baisse des prix du pétrole (...) donnera un coup d’accélérateur à la croissance mondiale. Mais cette impulsion devrait être plus que compensée par des facteurs négatifs, notamment la faiblesse de l'investissement", écrit le Fonds monétaire international (FMI), qui a revu la baisse ses prévisions. Faisant à peine mieux qu'en 2014, le produit intérieur brut (PIB) mondial ne devrait plus progresser que de 3,5 % en 2015 et de 3,7 % en 2016, marquant dans les deux cas un repli de 0,3 point par rapport aux projections d'octobre, selon le FMI. D'après l'institution, la chute spectaculaire du prix du baril, qui a dégringolé d'environ 55 % depuis septembre, va globalement profiter à l'ensemble des pays importateurs de brut mais sans toutefois masquer les "divergences croissantes" en leur sein.

Europe et émergents à la peine

Portés par une économie florissante, les États-Unis confirment leur statut de locomotive mondiale en étant la "seule grande économie à voir ses prévisions relevées" cette année (+ 3,6 %, en hausse de 0,5 point par rapport à octobre), indique le Fonds.
La zone euro est, elle, promise à un sort moins enviable. Menacée de déflation et de "stagnation", son économie ne devrait progresser que 1,2 % (- 0,2 point) cette année, précise le Fonds à l'heure où la Banque centrale européenne pourrait annoncer le 22 janvier de nouvelles mesures pour relancer l'activité. "La réponse de la politique monétaire reste trop lente" en Europe, tacle au passage le FMI, qui ne mentionne pas le récent coup de tonnerre provoqué par la banque centrale suisse.
L'institution fait aussi part de son pessimisme pour le Japon et pour la plupart des pays émergents, dont la Chine, qui devrait connaître une nette décélération cette année, le Brésil, affaibli par des sorties de capitaux, et la Russie. Cette dernière devrait connaître une récession de 3 % du fait de la chute des cours du pétrole et des sanctions économiques liées à l’Ukraine.

Jérémy Tordjman

Mardi 20 Janvier 2015



Lu 93 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse