FNTR : l'ouverture à l'étranger s'impose


Sur fond de baisse des trafics de 1,6 % l'an passé, le marché national n'offre plus les conditions de croissance au pavillon routier français. Avec un nouveau repli de 1,2 % attendu en 2014, les relais sont à rechercher en Europe selon la Fédération nationale des transports routiers. Face au flou qui entoure le dossier Écotaxe, elle rejette toute fiscalité de substitution non répercutable et la suppression de la majoration forfaitaire en cas de révision.


Jean-Christophe Pic, président de la FNTR © FNTR
Jean-Christophe Pic, président de la FNTR © FNTR
Européennes, municipales, l'année 2014 est ponctuée de plusieurs échéances électorales. L'occasion pour les transporteurs routiers de formuler leurs attentes en période de vœux mais aussi leurs inquiétudes auprès des futurs candidats. À l'échelle de l'Europe, une évidence s'impose selon Jean-Christophe Pic : "L'implantation hors de nos frontières comme réponse aux mutations du marché. Le France se désindustrialise, exporte moins, et nos entreprises ne bénéficient pas de ports suffisamment performants qui sont pour nos concurrents européens des pénétrantes commerciales. La priorité est donc d'aller chercher la croissance là où elle se trouve". Cette nouvelle approche croise aussi les besoins des chargeurs, souligne le président de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR). C'est dans cet esprit que la fédération accepte le principe d'un plan de modernisation et de compétitivité du transport routier proposé par Frédéric Cuvillier en novembre, et d'une conférence européenne sur le secteur annoncée par le ministre au printemps prochain. "Elle aura pour objet la lutte contre la concurrence inéquitable et l'harmonisation sociale" au travers, par exemple, de trois enjeux : "Le travailleur hautement mobile, le transport léger et les contrôles en matière de cabotage illégal".

Quelles suites au dossier ?

Dans cette perspective, la France devra aussi faire un bout du chemin pour "s'aligner sur le droit européen en matière sociale", et s'interroger "sur ses excès dans les domaines réglementaire et fiscal". Une perche tendue à l'Écotaxe. Lors de son audition le 8 janvier par la mission parlementaire sur son avenir, la FNTR "a posé ses lignes rouges".

"Lever les incertitudes sur le dossier Écotaxe"


En cas de suppression, elle s'oppose "à toute fiscalité de substitution non répercutable", et si révision il y a, les routiers rejettent "toute remise en cause de la majoration forfaitaire dans son principe, ses taux, son assiette, ainsi que toute exonération pour certains secteurs ou pour certaines marchandises". En l'état, "nous souhaitons la fin rapide des incertitudes. Nos entreprises ont besoin de stabilité et de visibilité".

Logistique urbaine

Au plan local, les prochaines élections municipales reposent la question de l'image de la profession. Aussi les transporteurs routiers misent-ils sur l'innovation en valorisant les potentiels du gaz comme carburant. "Les pouvoirs publics doivent jouer tout leur rôle par des aides à l'investissement pour l'achat de véhicules roulant au gaz et par des incitations à la mise en place d'un véritable système de stockage et de distribution". S'agissant de la logistique urbaine, sujet promis à un grand avenir ces prochains mois, Jean-Christophe Pic met en garde contre "la pression réglementaire environnementale" via, par exemple, la déclinaison locale des Plans d'urgence pour la qualité de l'air. Évoquant "la concertation, l'innovation et l'accompagnement", le président appelle les élus à développer à l'attention de leurs administrés "un discours pédagogique sur le transport et la logistique"...

Érick Demangeon

Mardi 21 Janvier 2014



Lu 183 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse