Faiveley voit ses bénéfices plonger


L'équipementier ferroviaire Faiveley Transport a vu son bénéfice net plonger sur son exercice décalé 2011-2012 en raison de problèmes rencontrés dans ses unités en Chine mais il table sur une amélioration de sa rentabilité sur l'exercice en cours.


© Faiveley
© Faiveley
Faiveley voit ses bénéfices plonger à cause de difficultés exceptionnelles. Le bénéfice net de l'exercice clos fin mars a reculé de 37,3 % à 47,4 millions d'euros et le bénéfice opérationnel de 26,4 % à 93,3 millions. La marge opérationnelle ressort à 10,4 %, dans la fourchette de 10 à 11 % annoncée par le groupe français, contre 13,9 % sur l'exercice précédent. Le chiffre d'affaires, déjà publié, a reculé de 1,5 % à 900,5 millions.

Problèmes dans l'unité basée en Chine

Cette contre-performance s'explique par des problèmes d'exécution dans l'unité basée en Chine qui fabrique des portes palières, équipant les quais du métro. "Ces difficultés ont conduit à une révision significative des marges sur une série de contrats de portes palières gérés en Chine", explique l'équipementier, qui dit avoir "pris des mesures drastiques de réorganisation et de restructuration".
Faiveley Transport rappelle avoir un carnet de commandes record de 1,69 milliard d'euros au 31 mars 2012, en hausse de 16,3 % sur un an. Pour l'exercice 2012-2013, il "anticipe un retour à la croissance organique et une amélioration de sa rentabilité".
En avril déjà, le courtier Gilbert Dupont avait relevé que le groupe avait des difficultés en Chine, qui devraient affecter les livraisons à venir et se traduire par un repli sur les marges brutes et une augmentation des charges. Il avait décidé de retirer cette valeur de sa liste des titres favoris et ne conseillait plus de l'acheter. La tendance sur les marges est en repli et l'activité en Chine est moins prometteuse qu'auparavant, résument les analystes de Gilbert Dupont. Même constatation pour le courtier CM-CIC, qui se montrait extrêmement réservé sur la valeur, soulignant que le groupe s'inscrit dans un secteur d'activité ferroviaire qui est "baissier". Il s'inquiètait également de la profitabilité future du groupe et conseillait de vendre le titre.

AFP

Vendredi 8 Juin 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse