FedEx déçoit malgré la chute des prix du pétrole


Le groupe américain de messagerie FedEx a déçu Wall Street en annonçant une performance en dessous des attentes et en confirmant ses prévisions annuelles malgré la chute des prix du pétrole censée réduire sa facture de carburant.


© FedEx
© FedEx
Sur les trois mois achevés le 30 novembre correspondant au deuxième trimestre de son exercice décalé 2014-2015, le groupe FedEx a dégagé un bénéfice net de 616 millions de dollars. Si celui-ci est en hausse de 23,2 % sur un an, il est en dessous des attentes. En effet, ce résultat se traduit par un bénéfice par action hors éléments exceptionnels, référence à Wall Street, de 2,14 dollars contre 2,22 dollars attendus en moyenne par les analystes. Le chiffre d'affaires a progressé de 4,39 % sur un an à 11,9 milliards de dollars. Il est conforme aux attentes des analystes.
Le groupe de Memphis explique qu'il n'a pas pu profiter pleinement de son plan d'économies dont les effets positifs ont été "contrecarrés par des frais élevés de maintenance des avions". FedEx veut notamment économiser 1,7 milliard de dollars en modernisant notamment sa flotte, avec des avions plus économes en carburant, et en étendant ses activités dans le transport terrestre.

"Les revenus du fret ont bondi de 11,18 % sur un an"


Le groupe a en outre confirmé mercredi 17 décembre ses prévisions de bénéfices annuels malgré la chute des prix du pétrole censée pourtant réduire sa facture de carburant. FedEx prévoit un bénéfice par action annuel compris entre 8,50 dollars et 9 dollars. Cette fourchette est en dessous des 9,12 dollars anticipés en moyenne par les analystes. "Ces projections prennent en compte une croissance modérée de l'économie et un modeste effet positif de la chute des prix du carburant", souligne FedEx.
"C'est décevant", estime John Barnes, analyste chez RBC Capital Markets, ajoutant que les investisseurs attendaient un relèvement de ces prévisions après la chute des prix du pétrole et de bonnes performances du groupe depuis le début de l'année. "Le pétrole moins cher c'est bon pour nous", a reconnu le PDG, Frederick Smith, en commentant la publication devant les analystes. Il a promis que le groupe ajustera ses prévisions en fonction de l'évolution des marchés.

50.000 travailleurs saisonniers

Les investisseurs espéraient aussi voir les premiers effets des achats des fêtes de fin d'année, période de forte activité pour les groupes de logistique comme FedEx et son grand rival UPS. FedEx a embauché plus de 50.000 travailleurs saisonniers en octobre et prévoyait d'expédier 22,6 millions de paquets, un record, le 15 décembre, jour qu'il annonçait comme le plus chargé. L'année dernière avait été marquée par une forte croissance des ventes en ligne, avec beaucoup de commandes de dernière minute de sorte que UPS et FedEx n'avaient pas eu les capacités suffisantes pour y faire face. Conséquence : de nombreux colis n'avaient pu être livrés à temps pour Noël provoquant la colère des clients.
Dans le détail, les différentes branches de FedEx ont vu leur activité augmenter lors des trois derniers mois mais le fret davantage que les autres. Le recul du prix du pétrole redonne des couleurs à la division de transport express dont les recettes ont progressé de 2,63 % à 7,02 milliards de dollars. Cette branche avait été pénalisée longtemps par la conjoncture qui poussait les consommateurs à privilégier les modes d'expédition moins chers. Les services de transport terrestre (FedEx Ground) continuent à gagner du terrain. Leur chiffre d'affaires a augmenté de 7,37 % sur un an à 3,06 milliards de dollars. Cette division doit aussi sa bonne santé au commerce en ligne. FedEx vient de racheter Bonjo International, une plateforme électronique spécialisée dans l'expédition des paquets. Les revenus du fret ont bondi de 11,18 % sur un an à 1,59 milliard de dollars.

AFP

Jeudi 18 Décembre 2014



Lu 181 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse