Fgaac-CFDT : "Les erreurs du fret"


La Fgaac-CFDT (conducteurs) a dénoncé mardi les "erreurs" commises selon elle dans le transport ferroviaire de marchandises depuis l'ouverture à la concurrence en 2006 et les conditions de travail dégradées des cheminots du privé.


© RFF/Capa/Marie Genel (Toma)
© RFF/Capa/Marie Genel (Toma)
"L'ouverture à la concurrence du marché du fret est un désastre", a lancé Pascal Descamps, secrétaire général Fgaac-CFDT. "Le report modal de la route vers le rail ne s'est jamais produit ; les salariés de la SNCF ont vu leur outil industriel se dégrader jour après jour et des milliers d'emplois supprimés ; quant à ceux du privé, ils n'ont jamais vu leurs conditions sociales s'améliorer au fil des contrats gagnés", a poursuivi le responsable syndical. "Nous n'accepterons pas une reproduction à l'identique pour le transport de voyageurs", a-t-il ajouté, appuyé par des délégués de plusieurs entreprises privées de fret (Euro Cargo Rail, Europort, Eurostar France, VFLI). À l'instar d'Emmanuel Martinez, délégué chez Euro Cargo Rail (ECR), ces derniers ont évoqué "des conditions de travail insupportables", avec notamment l'utilisation abusive "de nuits en découché", des heures supplémentaires systématiques, des amplitudes de travail au-delà de la légalité. "On peut dire que nous sommes les routiers du rail", a estimé Sébastien Natis, délégué chez ECR. "Nos plannings nous sont communiqués le vendredi pour le lundi pour garder un maximum de flexibilité", a-t-il critiqué.
Dans le transport ferroviaire de marchandises, les agents SNCF n'ont pas la même réglementation du travail que les salariés des entreprises privées (près de 2.100 personnes). Dans la perspective d'une ouverture à la concurrence dans le transport régional de voyageurs, le débat sur le futur cadre social des cheminots, du privé et de la SNCF, s'est ouvert. Les syndicats de la SNCF estiment que l'ouverture à la concurrence ne doit pas passer par du "dumping social". "Les négociations prochaines sur l'ouverture à la concurrence du transport voyageurs doivent bénéficier comme base de travail de la réglementation de la SNCF", ont réaffirmé mardi les représentants de la Fgaac-CFDT. Mais dès la mi-juin et l'annonce de l'organisation à l'automne des Assises nationales du rail, la ministre des Transports, Nathalie Kosciusko-Morizet, a écarté "une généralisation à toute la branche des conditions de travail valables pour les agents SNCF".
La Fgaac-CFDT a annoncé une journée d'action le 8 novembre dans les entreprises ferroviaires, avec des modalités qui restent à définir.

.

Mercredi 5 Octobre 2011




Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse