Fin d'année fructueuse pour CMA CGM


Les comptes de CMA CGM ont poursuivi leur redressement au troisième trimestre, à tel point que le groupe s'attend à terminer 2012 avec des bénéfices. L'armateur français, qui vient de lancer le plus gros navire du marché, devrait commencer la prochaine année par un accord sur la restructuration de sa dette.


© Franck André
© Franck André
Les résultats de CMA CGM s'améliorent. Avec un bénéfice de 371 millions de dollars au troisième trimestre, pour un chiffre d'affaires de 4,2 milliards de dollars (en hausse de 9 %), le numéro trois mondial de la ligne maritime régulière est repassé dans le vert sur l'ensemble de l'année. Ce résultat positif a été obtenu grâce à la maîtrise de ses coûts et à l'utilisation de navires modernes sources d'économies d’échelle, selon l'armateur français. Celui-ci avait enregistré une perte de 61 millions de dollars au premier semestre alors que le deuxième trimestre avait été bénéficiaire.

Volumes et taux en hausse

Les volumes transportés sur la période de juillet à septembre sont en légère hausse, à 2,7 millions d'EVP, contre 2,6 millions d'EVP au troisième trimestre 2011. L'armateur marseillais explique avoir poursuivi la mise en œuvre de son plan de réduction des coûts qui doit lui permettre d'assainir ses comptes. Ce plan a permis de générer 550 millions de dollars d'économies sur les neuf premiers mois de l'année, "très en avance sur les objectifs fixés", se félicite le groupe. Ce dernier précise qu'il a bénéficié de la reprise des taux de fret sur l'ensemble de ses marchés, qui a contribué elle aussi à l'amélioration de la rentabilité.
Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) s'élève à 617 millions de dollars au troisième trimestre, avec une marge opérationnelle (après prise en compte des amortissements) de 13 %, ce que CMA CGM estime être la meilleure performance du secteur de la ligne régulière. Sur la base de ces résultats, le groupe fondé et dirigé par Jacques R. Saadé, qui a connu des pertes en 2011, confirme qu'il "devrait afficher pour l'année 2012 un résultat positif".

Cession partielle de Terminal Link imminente

Autre bonne nouvelle, CMA CGM a annoncé mardi 20 novembre des avancées sur la restructuration de sa dette de 4,6 milliards de dollars. "Les négociations sont en très bonne voie et nous pensons aboutir à un accord début 2013", a expliqué Michel Sirat, directeur financier du groupe. "Nous avons abouti à un cadre global" qui a été discuté avec le comité de pilotage et qui doit désormais recevoir l'aval de tous les partenaires financiers du groupe français, a précisé un porte-parole.
Au cours de ces discussions, CMA CGM s'est notamment engagé à renforcer ses fonds propres et à poursuivre son programme de cession d'actifs. Parmi ceux-ci, CMA CGM espère conclure dans les prochaines semaines la cession de 49 % de Terminal Link, l'opérateur portuaire du groupe.

"550 millions de dollars d'économies sur les neuf premiers mois"


Un accord sur sa dette permettrait de donner une bouffée d'air frais au groupe qui compte aussi sur l'entrée du Fonds stratégique d'investissement (FSI) à son capital, annoncée il y a un mois, pour accompagner sa stratégie de développement dans des régions du globe à fort potentiel. L'arrivée du FSI au capital du groupe à hauteur de 150 millions de dollars, ainsi que l'augmentation de la participation de son actionnaire turc Yildirim de 500 à 600 millions de dollars, doit renforcer ses fonds propres et l'accompagner vers une future introduction en Bourse d'ici 2020.
Dans une conjoncture difficile, l'année 2012 aura finalement été fructueuse pour CMA CGM. L'armateur a lancé le 7 novembre son nouveau navire, le "Marco Polo", actuel plus grand porte-conteneurs au monde en termes de capacité (16.020 EVP), qui effectue en ce moment sa première rotation entre l'Asie et l'Europe du Nord.
De plus, l'armateur français pourrait tirer partie de la décision annoncée le 19 novembre par le numéro un mondial Maersk Line de ne plus faire d'investissements importants dans son activité de transport maritime conteneurisé pour se recentrer sur ses activités pétrolières.

Franck André

Mercredi 21 Novembre 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse