Fin de l'enquête judiciaire sur le crash du Rio-Paris



"Air France et Airbus seront renvoyés en correctionnelle" © Air France
"Air France et Airbus seront renvoyés en correctionnelle" © Air France
Les juges chargés de l'enquête sur la catastrophe aérienne du vol d'Air France Rio-Paris en juin 2009 ont terminé leurs investigations, selon des parties civiles qui s'attendent à un renvoi devant la justice d'Air France et Airbus.
Les juges d'instruction "nous ont très fortement laissé entendre qu'Air France et Airbus", mis en examen pour homicides involontaires dans ce dossier, "seront renvoyés en correctionnelle, à tel point que c'est pour nous une certitude", a affirmé mercredi 2 juillet au tribunal de Paris Me Alain Jakubowicz, l'un des avocats de l'association Entraide et solidarité AF447. "La fin de l'instruction signifie que les parties civiles pourront avoir un procès bientôt. J'estime qu'il y a suffisamment d'éléments aujourd'hui pour qu'Airbus et Air France soient condamnés pour homicides involontaires", a aussi dit un autre avocat de proches de victimes, Yassine Bouzrou. La fin des investigations ouvre un délai durant lequel les parties peuvent faire des observations ou demander de nouveaux actes d'enquête. Il appartiendra ensuite au parquet de Paris de prendre ses réquisitions, avant que les juges d'instruction décident un éventuel renvoi en correctionnelle ou prononcent un non-lieu.
L'A330 d'Air France s'était abîmé le 1er juin 2009 dans l'océan Atlantique au large du Brésil, tuant les 228 passagers et membres d'équipage. L'annonce de la fin de l'enquête a rassuré de nombreux proches de victimes présents au tribunal. Ils entendaient dénoncer mercredi les conclusions d'une contre-expertise récemment versée au dossier et qui dédouane selon eux le constructeur Airbus de ses responsabilités. Ce rapport, daté du 30 avril, pointe en effet avant tout la responsabilité de l'équipage, avant de mettre également en cause Air France, qui n'aurait pas donné de directives claires suite à la défaillance répétée des sondes de vitesse Pitot, point de départ du crash.

Andrea Bambino

Jeudi 3 Juillet 2014



Lu 44 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 15:56 Grèce : les marins en grève contre l'austérité €

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:20 40.000 Nigérians demandent des comptes à Shell €


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse