Finmeccanica lance une restructuration profonde


Confronté à des budgets de défense en baisse et aux difficultés de ses divisions aéronautique et transports, Finmeccanica, qui a accusé une lourde perte et affiché de sombres perspectives, a dévoilé hier un vaste plan de restructuration pour tenter de se redresser.


© FINMECCANICA
© FINMECCANICA
En difficulté, l'italien Finmeccanica lance une restructuration profonde. "Nous vivons une période difficile et exceptionnelle, cela nécessite des mesures extraordinaires", a prévenu Giuseppe Orsi, directeur général. "Nous voyons cela comme une opportunité de clarifier notre mission, en restructurant, réorganisant et relançant" les activités en difficulté "afin de créer un nouveau Finmeccanica" qui disposera d'un "potentiel énorme", a ajouté M. Orsi. Mais avant d'en arriver là, le groupe va connaître des temps difficiles.

Des investissements sélectifs

Ce plan prévoit la "concentration des efforts" sur les activités où le groupe peut être leader au niveau mondial et sur celles qui sont "les plus résistantes à la crise". Conséquence, il cédera pour environ 1 milliard d'euros d'actifs d'ici fin 2012 afin de réduire sa dette et fera des investissements plus sélectifs. La principale cession concernera AnsaldoBreda (trains, métros), qui intéresserait notamment Alstom, mais le groupe n'exclut pas de céder également Ansaldo STS (signalisation ferroviaire). La filiale aéronautique Alenia va être restructurée avec 750 suppressions d'emplois en Italie, après accord avec les syndicats, un chiffre inférieur à celui de 1.200 initialement prévu. Des actions de restructuration qui devraient permettre d'améliorer "significativement" le résultat d'exploitation dès l'année prochaine.
Le groupe fait face à des budgets défense en baisse "dans ses marchés de référence, Italie, Royaume-Uni et États-Unis" et à des problèmes qualifiés en juillet de "structurels" dans les transports et l'aéronautique. Sur les neuf premiers mois de l'année, le groupe est passé dans le rouge avec une perte nette de 324 millions d'euros, sous l'effet d'une provision exceptionnelle liée au développement du Boeing 787, tandis que son chiffre d'affaires a chuté de 21 % à 10,638 milliards.

Mathieu Gorse

Mardi 15 Novembre 2011


Tags : finmeccanica



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse