Fluidité et intermodalité : les dossiers portuaires de la nouvelle Commission européenne


Dans un rapport, France Stratégie dresse un panorama des grands dossiers de mobilité qui occuperont la nouvelle Commission européenne jusqu'en 2019. Le Commissariat général à la stratégie et à la prospective décline les défis par mode et activité logistique. L'intermodalité dans les ports fait partie des axes forts.


L'intermodalité aussi importante que la fluidité du passage portuaire © GPMH
L'intermodalité aussi importante que la fluidité du passage portuaire © GPMH
Au rythme actuel, "le nombre de passagers devrait augmenter de moitié en Europe d'ici 2050" et "le transport de marchandises de quelque 80 %". Un défi pour tous les modes et chaînes logistiques rappelé par France Stratégie dans un rapport remis à la commissaire européenne aux transports, Violeta Bulc. De ce travail, il ressort plusieurs enjeux globaux résumés par Claude Gressier : la poursuite de la libéralisation des transports corrélée à une stratégie industrielle créatrice de compétitivité et d'emplois, et à une harmonisation sociale, le découplage entre la croissance économique et les émissions de gaz à effet de serre, la réduction des accidents routiers, et la gestion optimisée des infrastructures et des réseaux de transport. Posant ici la question du volume et du choix des investissements à réaliser, le président honoraire de la section Économie-Transports du Conseil général de l'environnement et du développement durable appelle à "la réalisation d'infrastructures à forte valeur ajoutée et à la gestion intégrée des corridors de fret ferroviaire".

Simplifier les règles du shortsea

Déclinés aux chaînes logistiques portuaires (chapitre 10 du rapport), ces enjeux se concrétisent par "l'augmentation des trafics maritimes qui imposent l'adaptation des infrastructures et des personnels. Ces défis doivent être placés dans le cadre d'une concurrence accrue entre ports européens". Le CGSP plaide donc pour l'aboutissement des travaux engagés en matière d'accès au marché des services portuaires et de transparence financière des ports. En parallèle, il souligne la nécessité de conforter l'intégration des ports dans le RTE-T ainsi que leur éligibilité au financement communautaire dans le cadre du Mécanisme pour l'interconnexion en Europe (MIE).

 

"Faire du rail un grand acteur de la logistique européenne maritime"


Incluant les autoroutes de la mer, un volet est également consacré à la mise en œuvre des simplifications dans le shortsea prévues par le programme européen Blue Belt. Son but : "Alléger la charge administrative et réduire les délais dans les ports" selon le principe de libre circulation des marchandises à l'intérieur de l'Union.

Promouvoir l'intermodalité

Dans le même esprit, le déploiement de guichets uniques d'ici juin 2015 pour collecter de façon électronique les renseignements des navires à l'entrée et à la sortie des ports de l'UE est encouragé. "L'intermodalité des transports terrestres est un critère qui va de pair avec l'organisation administrative de l'accueil des navires et les installations portuaires logistiques". Pour ce faire, "les ports européens doivent offrir des infrastructures multimodales faisant notamment du transport ferroviaire un grand acteur de la logistique européenne maritime". S'agissant des enjeux environnementaux, "une proposition de directive pourrait rendre obligatoire le déploiement d'une infrastructure pour carburant de substitution : tous les ports du réseau central RTE-T devraient ainsi s'équiper de points de ravitaillent en GNL". Face enfin à l'arrêt du dispositif Marco Polo, France Stratégie souligne l'importance de donner "un nouvel élan en faveur du report modal en y incluant la logistique portuaire et le transport combiné"... sous la forme d'un nouveau dispositif.
 

Érick Demangeon

Lundi 19 Janvier 2015



Lu 661 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse