Forte hausse des exportations françaises de céréales



La récolte 2015 de blé avait atteint le niveau record de 41 Mt © DR
La récolte 2015 de blé avait atteint le niveau record de 41 Mt © DR
Les exportations françaises de céréales terminent la campagne en pleine forme après des débuts laborieux, mais le stock de blé restant devrait tout de même être historiquement lourd, selon les prévisions publiées par FranceAgriMer.
Le 9 juin, l'établissement public a revu à la hausse ses prévisions d'exportations de blé vers les pays tiers (hors UE), à 12,4 millions de tonnes, contre 12 millions prévus le mois précédent. Si cet objectif se concrétise au 30 juin, date de fin de la campagne, cela représentera une hausse de 10 % des exportations françaises vers ces pays.
Ces ventes sont tirées par l'Algérie, traditionnellement premier client de la France pour le blé, avec 4,2 millions de tonnes achetées du 1er juillet au 30 mai, soit deux-tiers de plus que l'année précédente, marquée par des problèmes de qualité du blé français.
Le Maroc, dont la récolte a souffert d'une grave sécheresse, a passé des commandes massives de blé français au printemps. Il cumule désormais 2,4 millions de tonnes de blé d'importations, soit le double de l'an dernier.
Grâce à la compétitivité de son blé, la France a également raflé des marchés en mai-juin vers "des destinations non-traditionnelles", comme le Mexique, la Thaïlande et la Corée du Sud, a expliqué Olivia Le Lamer, chef de l'unité grandes cultures de FranceAgriMer. Les exportations de blé vers l'Union européenne ont également été revues en hausse de 250.000 tonnes, à 7,5 millions de tonnes.
Les ventes d'orge hors UE sont elles aussi en hausse d'un tiers sur un an, à 4,6 millions de tonnes exportées au 6 juin. Une performance largement due au Maroc qui a acheté quatre fois plus d'orge que l'an dernier. Malgré cette accélération des exportations, le stock de blé devrait être historiquement lourd à la fin de la campagne au 30 juin. FranceAgriMer table désormais sur environ 6,1 millions de tonnes, du jamais vu depuis près de vingt ans.
Ce niveau s'explique par l'ampleur de la récolte 2015, qui avait atteint le niveau record de 41 Mt, mais aussi par la réticence des agriculteurs à mettre leur moisson sur le marché pendant plusieurs mois, dans l'espoir que les prix très bas finissent par remonter.

AFP

Vendredi 10 Juin 2016



Lu 395 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse