Frédéric Cuvillier souhaite un plan national dans le transport routier



© Renault Trucks
© Renault Trucks
Le ministre délégué aux Transports a dit jeudi 28 novembre souhaiter "un plan national" dans le transport routier. "Je souhaite un plan national contre le dumping et la concurrence déloyale", a indiqué Frédéric Cuvillier, en marge d'une visite aux Rencontres nationales du transport public à Bordeaux. Interrogé sur les manifestations contre l'Écotaxe, le ministre a estimé qu'"au-delà de l'Écotaxe, c'est de dumping social" dont il s'agit. "J'ai demandé à la Commission européenne d'inscrire prioritairement les conditions de concurrence et d'harmonisation sociale dans le transport routier. C'est le cœur du problème", a-t-il ajouté. Les transporteurs routiers dénoncent régulièrement la concurrence des poids lourds étrangers, notamment venue d'Europe de l'Est ou l'utilisation par de grands groupes de travailleurs détachés.
Lors d'un discours un peu plus tôt, le sénateur-maire de Strasbourg et président du Groupement des autorités responsables de transport (Gart), Roland Ries, s'était inquiété des "incertitudes liées à la suspension de l'Écotaxe poids lourds" sur le financement des projets de transport public. Une partie des recettes doit en effet remplacer l'investissement de l'État pour le financement de projets liés au transport (transports collectifs, fluvial...), via l'Agence de financement des infrastructures de transport en France (Afitf). Le ministre a répondu que l'État "maintenait sa dotation budgétaire à l'Afitf". Le gouvernement doit annoncer à la fin de l'année ou au début de l'année prochaine les résultats d'un appel à projets qui va, via une enveloppe de 450 millions d'euros, financer des projets de transports publics. 120 dossiers ont été reçus. Le ministre a également rappelé son opposition à une exemption de hausse de la TVA dans les transports publics. Celle-ci doit passer de 7 à 10 % au 1er janvier. "L'État, en tant qu'autorité organisatrice de transports, négocie pour que le bénéfice du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) puisse limiter l'impact de la TVA. Des discussions sont en cours avec les régions", a-t-il indiqué. Cette hausse "nous pose redoutablement problème", avait souligné Roland Ries dans son discours, traduisant la position des autorités organisatrices de transport, c'est-à-dire les collectivités qui en financent une part importante, et des sociétés de transport.

AFP

Vendredi 29 Novembre 2013



Lu 141 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse