Fréquentation record à Roissy et Orly en 2012


Les aéroports parisiens ont enregistré un nombre record de passagers en 2012 mais leur croissance a été bien plus faible que celle des principales plates-formes de province, qui bénéficient de la réorganisation du trafic d'Air France et du dynamisme des compagnies low-cost.


© ADP/Philippe Stroppa Philippe/Studio Pons
© ADP/Philippe Stroppa Philippe/Studio Pons
Paris-Charles-de-Gaulle et Paris-Orly ont accueilli 88,8 millions de passagers l'an dernier contre 88,1 millions en 2011, soit une hausse de 0,8 %. Aéroports de Paris (ADP) est certes en ligne avec son objectif d'une "croissance modérée du trafic pour 2012" mais le contraste est saisissant avec l'évolution du trafic en province, au vu des premiers résultats récemment publiés. À l'aéroport de Marseille-Provence, le trafic a ainsi bondi de 12,7 % en 2012, pour atteindre 8,3 millions de passagers. À Toulouse-Blagnac, la progression est de 8,2 %, avec 7,5 millions de passagers. Les aéroports parisiens ont notamment pâti de la décision d'Air France, leur principal client, d'installer des bases à Marseille (depuis l'automne 2011), Nice et Toulouse (depuis le printemps 2012) pour mieux résister aux compagnies à bas prix. En 2011, la part d'Air France représentait encore environ la moitié du trafic enregistrée dans les aéroports parisiens. La santé de la compagnie française et ses choix stratégiques influent ainsi directement sur ADP. Chez ADP, on souligne que les aéroports de province partent d'un niveau de trafic beaucoup plus bas. Leur marge de progression est par conséquent plus forte. En outre, la bataille des transporteurs à bas prix génère une offre commerciale attractive en province.
Pour le seul mois de décembre, le trafic d'ADP a baissé de 1,8 % avec 6,7 millions de passagers accueillis dont 4,6 millions à Paris-Charles-de-Gaulle (- 1,4 %). Décembre 2012 supporte une base de comparaison défavorable. Décembre 2011 avait en effet bénéficié d'un effet de rattrapage lié aux épisodes neigeux de l'année précédente. Dans le détail, Paris-Charles-de-Gaulle a accueilli l'an passé 61,6 millions de passagers (+ 1,1 %) et Paris-Orly 27,2 millions (+ 0,3 %). Le trafic des deux aéroports parisiens a progressé de 2 % au cours du premier semestre avant de se replier de 0,2 % au second semestre.
C'est le long-courrier qui a permis à ADP de tirer son épingle du jeu avec un trafic international en hausse de 1,7 % porté par les destinations Asie-Pacifique (+ 5,1 %). À l'exception de l'Amérique du Nord (- 1,2 %, où Air France a réduit ses capacités), l'ensemble des faisceaux internationaux a progressé : + 2,7 % pour le Moyen-Orient, + 2,1 % pour l'Afrique, + 1,9 % pour l'Amérique latine et + 1,2 % pour les Dom-Tom. Le trafic Europe (hors France) croît quant à lui de 1,1 % et le trafic France baisse de 1,7 %. Enfin, le nombre de passagers en correspondance a augmenté de 2,2 %, portant le taux de correspondance à 24,1 %, en hausse de 0,3 point.
ADP ne donne pas d'indication de tendance pour 2013 car le groupe doit publier ses résultats financiers annuels le 28 février. Son nouveau PDG, Augustin de Romanet, a toutefois d'ores et déjà revu à la baisse ses objectifs de croissance à l'horizon 2015 dans un contexte de ralentissement du trafic et d'une conjoncture macroéconomique difficile. "Le ralentissement de la croissance du trafic observé depuis cet été ainsi que les récentes perspectives économiques ont conduit ADP à revoir son hypothèse de trafic", avait-il ainsi déclaré le 20 décembre. ADP "anticipe désormais une croissance annuelle moyenne du trafic passager comprise entre 1,9 % et 2,9 % entre 2010 et 2015 contre 3,2 % précédemment", avait-il précisé.

Delphine Touitou

Mercredi 16 Janvier 2013


Tags : adp, aérien, orly, roissy



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse