Fret à nouveau en hausse à l'aéroport de Nice


Après une année 2012 relativement favorable pour le fret (+ 4,1 %) sur la première plate-forme aéroportuaire de province, l'aéroport de Nice-Côte d’Azur, les quatre premiers mois de 2013 confirment cette tendance.


© Nice-Côte d’Azur
© Nice-Côte d’Azur
À l'aéroport de Nice-Côte d’Azur, alors que le trafic passager s’affiche à plus de 3 % depuis le début de l’année à fin avril, le fret avionné s’envole avec 5.082 tonnes (+ 9,1 %) en cumulé. Résultat consécutif à une forte reprise sur le national (1.644 tonnes, + 16,3 %) et à l’international (3.544 tonnes, + 5,9 %). Sur ce premier tiers de l’année, Emirates conforte sa place de premier opérateur fret sur la plate-forme en traitant plus 50 % du trafic (2.500 tonnes). Une croissance à deux chiffres (+ 18,5 %) que la compagnie des émirats met sur le compte, pour son quotidien Nice-Dubaï, d’un B777-300 avec 22 tonnes (120 m3) pour le fret contre 16 tonnes pour l’A340-300 précédemment exploité. "C’est une augmentation de l’offre en soute de près de 25 %, de quoi satisfaire les entreprises locales qui exportent vers l’Asie comme les parfumeurs grassois pour leurs huiles essentielles, leurs produits aromatiques ou leurs parfums", constate Thierry Aucoc, directeur général France Emirates lors d’un déplacement à Nice. Le Mega Cargo Terminal de Dubaï proposant 43.600 m2 peut traiter 1,2 million de tonnes par an pour faire de la plate-forme un hub incontournable pour le fret aérien entre l’Europe et l’Asie.

"Création d’un pôle multimodal en face de l’aéroport en 2017"


Une partie du fret camionné d’Emirates vers Nice a été amputée après l’ouverture d’une ligne vers Dubaï au départ de Lyon. Sur les premiers mois de 2013, les principaux autres opérateurs de la plate-forme niçoise sont, derrière Emirates, European Air Transport (DHL) avec 597 tonnes (+ 50,4 %), Europe Airpost (474 tonnes, + 25,3 %), Air Contractors (352 tonnes), Air France (260 tonnes, - 100 %), Swiss (235 tonnes, - 95 %) et Qatar Airways (161 tonnes). Mais cette dernière qui assurait trois liaisons par semaine entre Nice et Doha interrompt la ligne en juin pour renforcer ses fréquences au départ de Roissy-Charles-de-Gaulle. Un coup dur pour l’aéroport qui espérait tant de cette liaison dont les résultats tant pour le trafic passagers que fret étaient particulièrement prometteurs. Pour le premier tiers de l’année, Delta Airlines, pourtant troisième opérateur fret de la plate-forme, reste absente de cette liste. Ce qui est normal puisque, depuis deux ans, la compagnie n’exploite plus la ligne directe Nice-New York de janvier à mars. En 2012, le tonnage de fret avionné s’affiche à 15.064 tonnes, dont 9.400 tonnes à l’export, en progression de 4,1 % sur 2011. Les principaux acteurs de la soixantaine de compagnies aériennes sont, par ordre décroissant : Emirates (6.443 tonnes), European Air Transport-DHL (1.726 tonnes), Delta Airlines (1.263 tonnes), Europe Airpost (1.263 tonnes), Air Contractors (795 tonnes), Swiss International Airlines (726 tonnes), Air France (671 tonnes) Lufthansa (491 tonnes) et Volga Dneper Airlines (390 tonnes).
Les marchandises transitant à Nice sont des produits à haute valeur ajoutée (produits aromatiques et électroniques) mais aussi du prêt-à-porter, des fleurs, des produits agroalimentaires, des objets d’art… La plate-forme a aussi pour particularité d’exporter les gros satellites montés par l’établissement Thales Alenia Space. Chaque expédition vers Kourou ou les sites russes et chinois nécessite des modalités opératoires exceptionnelles et des Antonov géants. Nice dispose depuis longtemps d’un Terminal fret proposant 10.000 m2 d’entrepôts et plusieurs chambres froides et fortes pouvant traiter 30.000 tonnes par an. Pour l’avenir, l’aéroport tente de séduire une compagnie pour assurer une liaison directe vers l’Asie dont le fret assure 10 à 20 % de la rentabilité. À plus long terme, la création d’un pôle multimodal en face de l’aéroport à horizon 2017 pourrait favoriser l’échange fret aérien et ferroviaire pour une grande région allant de Toulon à l’Ouest à Savone en Italie à l’Est.

285,4 millions d'euros d'investissements

Au plan des investissements, l’aéroport consacrera 56 millions d'euros par an sur la période 2012-2016, soit 285,4 millions d'euros se déclinant en 56,9 millions d'euros pour les accès et le stationnement, 50 millions d'euros pour les installations techniques, 42 millions d'euros pour les terminaux, 34 millions d'euros pour les pistes et aires aéroportuaires, 29,3 millions d'euros pour les bâtiments logistiques et administratifs, auxquels seront ajoutés 12 millions d'euros pour la desserte en tramway des terminaux 1 et 2 (2016). Enfin les études concernant l’extension du Terminal 2 ont été lancées. Dans le même temps, la société Skytanking investira 25 millions d'euros dans la réalisation d’un nouveau dépôt pétrolier dans le cadre d’une délégation de service public.

Michel BOVAS

Dimanche 26 Mai 2013



Lu 329 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 31 Mai 2013 - 14:00 Vatry et Châteauroux misent sur les Chinois


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse