Fret ferroviaire : des atouts comme maillon d'une chaîne multimodale


Étoffer la concurrence modale demeure une priorité des chargeurs face au risque d'hégémonie de la route. Pour jouer ce rôle, le rail possède une série d'atouts présentée à Villepinte lors des Journées européennes du fret ferroviaire. Par sa capacité à fragmenter les envois et à répondre ainsi aux évolutions des chaines logistiques terrestres, le potentiel du combiné est valorisé... sous certaines conditions.


Anne-Laure Noat, consultante associée d'Eurogroup Consulting
Anne-Laure Noat, consultante associée d'Eurogroup Consulting
Temps fort des Journées européennes du fret ferroviaire, le baromètre sur la perception du rail par les chargeurs a livré ses résultats le 27 mars lors du SITL. Réalisé par Eurogroup avec l'AUTF, l'ILEC et ECR France, le panel sondé se compose à 73 % d'industriels et à 27 % de distributeurs ; les deux tiers transportant des produits de grande distribution et la majorité déclarant un chiffre d'affaires supérieur à 500 millions d'euros. Ce décor planté par Anne-Laure Noat, consultante du cabinet d'études, l'ouverture à la concurrence et la multiplication des acteurs, voulues et saluées par les chargeurs, se sont traduites en revanche par "un manque de lisibilité de l'offre. Déficit de communication sur la gestion des sillons, absence d'offre packagée et d'incitations, qualité de service perfectible, fragmentation du marché" sont les principaux griefs soulevés. Si les initiatives privées sont encouragées, "le regroupement des acteurs adossé à une cartographie de leurs services sur le réseau" est recommandé pour clarifier l'offre.


"Adapter le fer à la segmentation des envois de la grande distribution"


Cette piste imposerait selon les chargeurs "des accords entre les opérateurs et la diminution d'échelons de décisions". Elle aurait pour avantage "d'améliorer la transparence de la filière en termes d'organisation, de responsabilités des acteurs, de coût et d'indicateurs de qualité". Selon le baromètre, l'application de ces principes favoriserait le transfert modal avant la congestion routière... et la mise en œuvre de l'écotaxe poids lourds dont l'exonération des pré et post-acheminements à un transport combiné est un exemple d'incitation citée.

L'approche multimodale privilégiée

Avant le transport ferroviaire conventionnel, le combiné rail-route suscite une véritable attente de la part des donneurs d'ordres. Ce constat se vérifie à travers la demande en faveur du maintien d'une offre "wagon isolé", organisée ou non en lots, à partir de points de massification. Pour le panel sondé, ce type de prestation "correspond à l'enjeu de la grande distribution d'augmenter la fréquence de livraison, et aux volumes actuels de plus en plus fragmentés". À ces conditions, 80 % se déclarent prêts à confier davantage de fret au rail dans des proportions de l'ordre de 12 %. "Respect de l'environnement, sécurité et intégrité des marchandises" sont d'autres motivations avancées. "Ces éléments laissent penser que le fret ferroviaire a un avenir, pas forcément dans sa forme conventionnelle mais davantage dans sa forme combinée avec un autre mode de transport. Il s'agit alors d'envisager le fret ferroviaire comme une composante d'un flux dans une offre multimodale et non comme un mode exclusif", conclut Anne-Laure Noat. Reste un défi de taille : convaincre les directions des entreprises industrielles et de distribution de modifier leurs plans de transport en faveur du rail (ou de la voie d'eau) sachant que 91 % d'entre elles se déclarent aujourd'hui satisfaites par l'offre routière.

Érick Demangeon

Mercredi 27 Mars 2013



Lu 685 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse