Frets maritimes : chute des prix sur un marché au ralenti



© HAMBURG SUD
© HAMBURG SUD
Les tarifs des transports maritimes de vracs secs comme ceux des vracs liquidess ont lourdement trébuché lors de la première semaine de 2012, dans un marché sans élan peinant à se réveiller après la trêve des fêtes de fin d'année.
Fermé depuis le 23 décembre, le Baltic Exchange de Londres, qui calcule les indices de référence sur le marché des frets maritimes, a rouvert le mardi 2 janvier. Le volume d'activité est resté cependant extrêmement limité les jours qui ont suivi, entraînant une dégringolade des prix.
Ainsi, l'indice composite Baltic Dry Index (BDI), moyenne des prix pratiqués sur 24 routes de transport de vracs secs, a terminé vendredi 6 janvier à 1.347 points, son plus bas niveau depuis la mi-août 2011, contre 1.738 points le 23 décembre, soit une chute de plus de 20 %. "Le marché redémarre très lentement, alors que certains pays ont connu des congés prolongés. Le manque d'activité et la liste toujours croissante des navires disponibles (faute de demande suffisante) tirent les prix vers le bas", ont observé les experts de l'agent maritime Fearnleys.
"Le bassin Atlantique a connu un petit surcroît d'activité mais ce n'est pas suffisant pour interrompre la spirale baissière qui emporte les prix. La plupart des affréteurs s'étaient totalement retirés du marché avant Noël", ils reviennent progressivement, "mais il ne faut pas attendre un retournement du marché avant la seconde quinzaine de janvier", ont-ils noté.
Le Baltic Panamax Index (BPI), qui comporte sept routes (la plupart pour les céréales), a quant à lui fini vendredi à 1.537 points contre 1.645 points deux semaines auparavant.
Les plus gros navires n'ont pas été épargnés, malgré un prompt redémarrage de la demande chinoise en minerais puisque le Baltic Capesize Index (BCI) a terminé à 2.304 points contre 3.287 points quatorze jours auparavant, un plongeon de près de 30 %.
Les frets pétroliers n'ont pas mieux résisté, dans un marché où continuent de peser les inquiétudes sur la demande énergétique mondiale face à une croissance économique en berne. Ainsi, le Baltic Clean Tanker Index (BCTI), (produits raffinés), a reculé de 20 % en deux semaines, terminant à 724 points et le Baltic Dirty Tanker Index (BDTI) (pétrole brut), a fini à 790 points contre 930 points avant Noël (- 15 %).

.

Mardi 10 Janvier 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse