Frets maritimes : les vracs secs et les frets pétroliers dégringolent


Les vracs secs ont poursuivi leurs pertes lors d'une semaine écourtée la semaine dernière, et les frets pétroliers ont suivi la même tendance.


© BP
© BP
Indice phare du marché, le Baltic Dry Index (BDI), qui fournit une estimation moyenne des tarifs pratiqués sur vingt routes de transport en vrac de matières sèches (minerais, charbon, métaux, céréales, etc.), a fini vendredi 5 mai à 994 points, à son plus bas niveau depuis deux mois, contre 1.109 points une semaine auparavant.
"Le week-end tardif de Pâques, suivi par les jours fériés de début mai, ont fait s'enchaîner des semaines écourtées, ce qui pèse sur l'activité", ont commenté les analystes du Baltic Briefing, site d'information du Baltic Exchange.
Le Baltic Capesize Index 2014 (BCI 2014), qui compile les tarifs de la catégorie de navires "capesize", forcés par leur taille imposante à naviguer au large des caps Horn et de Bonne-Espérance, a terminé la semaine à 1.480 points, ayant atteint jeudi 4 mai 1.458 points, son plus bas depuis deux mois, contre 1.779 points une semaine auparavant.
Le Baltic Panamax Index (BPI), qui synthétise les tarifs pour quatre routes (la plupart pour les céréales) empruntées par des navires de la catégorie "panamax", a terminé en baisse vendredi 5 mai à 1.023 points, à son plus bas depuis plus de deux mois, contre 1.187 points une semaine auparavant.
Du côté du pétrole, George Lazaridis, analyste chez Allied Shipping Research, dépeint un paysage morose, alors que les prix sont également en nette baisse.

"Réserves surabondantes de produits raffinés à travers le monde"

"La tendance baissière risque de perdurer, surtout si les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'accordent pour renouveler leurs baisses de production", a-t-il prévenu.
"La tendance générale reste que les autres sources d'énergie rognent la part du pétrole dans la demande mondiale, et les produits raffinés sont nettement plus demandés que le brut" en raison de réserves surabondantes à travers le monde, a-t-il ajouté.
Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI), moyenne des prix pratiqués sur six routes de produits pétroliers raffinés (essence, gaz liquéfié, fuel de chauffage, etc.), a terminé à 566 points vendredi 5 mai, à son plus bas depuis quatre mois et demi, contre 613 points sept jours auparavant.
L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI), moyenne des taux pratiqués sur dix-sept routes de transport de pétrole brut et de fuel lourd, a fini vendredi 5 mai à 774 points, après avoir touché mercredi 3 mai 767 points, son plus bas depuis cinq mois et demi, contre 785 points la semaine précédente.







     

Frets maritimes - marché de l'affrètement | OUTILS PRATIQUES DU TRANSPORT | SOLUTIONS PRO | LES ANNONCES MARITIMES





 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse