Frets maritimes : les vracs secs et les pétroliers chutent durant le Nouvel An chinois


Les vracs secs ont reculé à leur plus bas niveau en plusieurs mois la semaine dernière, alors que les places financières asiatiques étaient fermées à l'occasion du Nouvel An lunaire.


© Allseas
© Allseas
Indice phare du marché, le Baltic Dry Index (BDI), qui fournit une estimation moyenne des tarifs pratiqués sur vingt routes de transport en vrac de matières sèches (minerais, charbon, métaux, céréales, etc.), a fini vendredi 3 février à 752 points, au plus bas depuis quatre mois et demi, contre 827 points une semaine auparavant.
Le Baltic Capesize Index 2014 (BCI 2014), qui compile les tarifs de la catégorie de navires "capesize", forcés par leur taille imposante à naviguer au large des caps Horn et de Bonne-Espérance, a terminé la semaine à 981 points, au plus bas depuis quatre mois et demi, contre 1.239 points une semaine auparavant. "Alors que les festivités ont ralenti le marché chinois jusqu'à jeudi 2 février inclus, il y a eu une chute des taux, particulièrement sur la route allant de l'Ouest de l'Australie à la Chine", ont résumé les experts du Baltic Briefing, site d'information du Baltic Exchange. "La semaine a été morne, et les plus grands navires se sont repliés vers le Sud", ont confirmé les analystes du courtier Fearnleys.

"L'activité a été plus soutenue dans l'Atlantique que dans le Pacifique"

Le Baltic Panamax Index (BPI), qui synthétise les tarifs pour quatre routes (la plupart pour les céréales) empruntées par des navires de la catégorie "panamax", a terminé en baisse vendredi 3 février à 922 points, à son plus bas depuis trois semaines, contre 968 points une semaine auparavant. "Certains participants du marché ont repris leur activité en milieu de semaine, et ont profité de la baisse des prix pour assurer leurs tarifs sur le plus long terme", ont commenté les analystes du Baltic Briefing. "L'activité a été plus soutenue dans l'Atlantique que dans le Pacifique, mais les prix ne sont pas remontés pour autant", ont-ils ajouté.
Du côté du pétrole, "les taux reculent, ce qui est la tendance sur le long terme", ont commenté les analystes de MJLF. "Pour l'instant, le facteur qui domine les marchés est la hausse continue du nombre de navires, qui empêchent les prix de grimper", ont-ils précisé. Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI), moyenne des prix pratiqués sur six routes de produits pétroliers raffinés (essence, gaz liquéfié, fuel de chauffage, etc.), a terminé à 585 points vendredi 3 février, au plus bas depuis un mois et demi, contre 614 points sept jours auparavant. Outre la baisse des prix liée aux fêtes du Nouvel An, "le marché est resté sous pression en l'absence de nouvelles informations", ont résumé les analystes du courtier Howe Robinson.
L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI), moyenne des taux pratiqués sur dix-sept routes de transport de pétrole brut et de fuel lourd, a fini vendredi 3 février à 858 points, au plus bas depuis plus de deux mois, contre 946 points la semaine précédente. Cependant, les tensions géopolitiques entre les États-Unis et le Mexique pourraient à terme soutenir les prix, ont estimé les analystes de MJLF, alors que le président des États-Unis menace de taxer à 20 % les exportations mexicaines vers son pays. "Cela ferait chuter les importations américaines de pétrole mexicain", qui ont atteint 212 millions de barils en 2016, ont détaillé les analystes. "La plupart de ces barils auraient besoin d'être exportés par Suezmax vers l'Europe ou par VLCC vers l'Extrême-Orient", ont-ils précisé, ce qui promettrait une hausse des prix pour ces deux catégories de grands transporteurs.







     

Frets maritimes - marché de l'affrètement | OUTILS PRATIQUES DU TRANSPORT | SOLUTIONS PRO | LES ANNONCES MARITIMES





 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse