Frets maritimes : les vracs secs piétinent


Les vracs secs se sont stabilisés la semaine dernière, peinant à rebondir après avoir atteint début février leur plus bas niveau depuis vingt-cinq ans, dans un marché sans élan toujours plombé par la surcapacité de la flotte mondiale.


© GPMM
© GPMM
L'indice composite Baltic Dry Index (BDI) a terminé vendredi à 717 points. Il était descendu le 4 février jusqu'à 647 points, un niveau plus vu depuis août 1986. Après une dégringolade de 60 % sur le seul mois de janvier, "les prix avaient enfin amorcé un renversement de tendance" purement technique la semaine précédente, ont noté les experts du courtier maritime BRS. Toutefois, "le marché reste encore sans grande activité, faisant stagner les prix non loin des niveaux plancher" atteints deux semaines auparavant, ont-ils observé. Le Baltic Capesize Index (BCI) a ainsi fini vendredi à 1.461 points. Le rebond pourrait être de courte durée : "si les prix s'améliorent un peu, les fondamentaux du marché des frets restent très fragiles", ont averti les analystes de BRS. À l'origine de l'effondrement des prix en janvier, la surcapacité de la flotte disponible, face à une demande en berne sous l'effet du ralentissement économique mondial, continue en effet de hanter le marché. Les livraisons attendues en 2012 de capesize devraient augmenter la capacité mondiale de 25 %, et depuis le 1er janvier, 49 capesize flambant neufs sont déjà sortis des chantiers navals, selon BRS. Signe de la prudence des opérateurs, le Baltic Panamax Index (BPI) a reculé, pour s'établir vendredi à 949 points.
Les frets pétroliers ont en revanche légèrement progressé, portés par "la bonne tenue de la demande mondiale de pétroliers, qui n'est pas pénalisée pour l'instant par les sanctions occidentales contre l'Iran", ont souligné les analystes de BRS. L'Union européenne a décidé en janvier un embargo graduel visant à réduire progressivement d'ici juillet ses importations de brut iranien, mais Téhéran a annoncé le 19 février qu'il interrompait immédiatement ses livraisons à la France et au Royaume-Uni, et menacé de faire de même pour d'autres pays européens. L'indice Baltic Clean Tanker Index (BCTI) a terminé vendredi à 690 points. L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI) fini à 817 points.

AFP

Mardi 21 Février 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse