Frets maritimes : les vracs secs remontent, les frets pétroliers sombrent


Les vracs secs sont légèrement remontés en fin de semaine dernière, tandis que les frets pétroliers ont continué de reculer.


© Shore Extension
© Shore Extension
Indice phare du marché, le Baltic Dry Index (BDI), qui fournit une estimation moyenne des tarifs pratiqués sur vingt routes de transport en vrac de matières sèches (minerais, charbon, métaux, céréales, etc.), a fini vendredi 9 juin à 849 points, remontant après avoir atteint mardi 6 juin son plus bas en trois mois et demi à 818 points, contre 830 points une semaine auparavant.
"La hausse s'explique car les échanges entre l'Ouest de l'Australie et la Chine ont repris, mais le marché peine encore à se reprendre avec le manque d'activité au Brésil", déstabilisé par une crise politique, ont noté les analystes du Baltic Briefing.
Le Baltic Capesize Index 2014 (BCI 2014), qui compile les tarifs de la catégorie de navires "capesize", forcés par leur taille imposante à naviguer au large des caps Horn et de Bonne-Espérance, a terminé la semaine à 1.438 points contre 1.374 points une semaine auparavant.

"Il est difficile d'être optimiste sur le court terme"

Le Baltic Panamax Index (BPI), qui synthétise les tarifs pour quatre routes (la plupart pour les céréales) empruntées par des navires de la catégorie "panamax", a terminé en hausse vendredi 9 juin à 813 points, rebondissant après avoir atteint mardi 6 juin 783 points (au plus bas depuis sept mois et demi), contre 792 points une semaine auparavant.
Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI), moyenne des prix pratiqués sur six routes de produits pétroliers raffinés (essence, gaz liquéfié, fuel de chauffage, etc.), a terminé à 539 points vendredi 9 juin, contre 554 points sept jours auparavant.
L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI), moyenne des taux pratiqués sur dix-sept routes de transport de pétrole brut et de fuel lourd, a fini vendredi 9 juin à 702 points, au plus bas depuis plus de six mois, contre 742 points la semaine précédente.
"Il est difficile d'être optimiste sur le court terme, avec la baisse de la production de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), un programme de construction de navires toujours aussi actif, et des réserves américaines de pétrole très élevées, alors qu'une baisse saisonnière de l'activité se profile", ont prévenu les analystes de Howe Robinson.
"Dans ce contexte, certains affréteurs acceptent des prix plus bas que leurs coûts opérationnels pour générer un peu de trésorerie", ont-ils ajouté.







     

Frets maritimes - marché de l'affrètement | OUTILS PRATIQUES DU TRANSPORT | SOLUTIONS PRO | LES ANNONCES MARITIMES





 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse