Frets maritimes : stabilité dans un marché morose


Les vracs secs ont continué de piétiner la semaine dernière, toujours plombés par la surcapacité de l'offre de navires de grande taille, qui tire les prix vers le haut et entretient le pessimisme des propriétaires.


© GPMR
© GPMR
L'indice composite Baltic Dry Index (BDI) est resté quasi inchangé, terminant vendredi à 718 points. Après avoir dégringolé de 60 % au cours du mois de janvier et touché début février son plus bas niveau depuis vingt-cinq ans, à 647 points, l'indice a du mal à rebondir. Dans la catégorie des navires de grande taille, affectée par la surabondance de la flotte disponible face à une demande terne, "le pessimisme reste de mise", a constaté un analyste de l'agent maritime Fearnleys. Ainsi, "de plus en plus de propriétaires sont prêts à se résoudre aux prix actuels", à un niveau pourtant très bas, "ce qui indique que leurs espoirs d'un rebond à court terme sont quasiment inexistants", et même si "le nombre de propriétaires de navires cassant les prix commence à fléchir", il n'y a "aucun signe d'un frémissement prochain" sur le marché, a-t-il ajouté. Le Baltic Capesize Index (BCI) a fini vendredi à 1.504 points, peinant à décoller de son plus bas niveau depuis un an, touché début février à 1.436 points. De son côté, le Baltic Panamax Index (BPI) a de nouveau reculé, pour s'établir vendredi à 836 points.
Les frets pétroliers ont en revanche connu des sorts plus contrastés. L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI) a fini à 798 points. "Les affréteurs ont témoigné moins d'intérêt que la semaine précédente, et les prix ont marqué le pas face à l'attentisme des propriétaires, réticents de conclure des contrats à prix réduits avant de voir" comment la situation sur les marchés du pétrole évolue, a-t-on noté chez Fearnleys. Les perturbations dans le transport pétrolier au Moyen-Orient et en Afrique de l'Ouest sont toujours scrutées de près, alors que les sanctions internationales s'accroissent contre l'Iran et que le Soudan du Sud, la Syrie et le Yémen ont vu leur production partiellement ou totalement perturbée. L'indice Baltic Clean Tanker Index (BCTI) a en revanche terminé vendredi à 734 points.

AFP

Mardi 28 Février 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse