Fusion entre Hapag-Lloyd et UASC prévue pour la fin de l'année


À l'issue d'une période de négociations, Hapag-Lloyd et UASC viennent de conclure un accord de fusion. Les deux armateurs devraient mettre sur le marché de la ligne régulière conteneurisée une nouvelle structure armatoriale commune opérant 237 navires d'une capacité de 1,6 million d'EVP qui se verra placée parmi les cinq premiers transporteurs maritimes.


© UASC
© UASC
Le projet de fusion entre l'allemand Hapag-Lloyd et l'armateur du golfe arabe United Arab Shipping Company SAG (UASC) vient de franchir une nouvelle étape avec la signature d'un accord. Ce rapprochement entre les deux compagnies devrait devenir réalité à la fin de l'année. L'opération, encore sujette au feu vert des autorités régulatrices, devrait permettre à la future entité commune de figurer parmi les cinq premiers armateurs mondiaux de la ligne régulière conteneurisée.
Le futur armateur proposera une capacité annuelle de 1,6 million d'EVP et un chiffre d'affaires consolidé de 12 milliards de dollars.

Des fonds qatari et saoudien actionnaires de la nouvelle structure

Le nouveau groupe sera enregistré et coté en Allemagne et son siège sera situé à Hambourg. En retour, les fonds qatari Qatar Holding LLC et saoudien Public Investment Fund deviendront actionnaires de la structure, avec respectivement 14 et 10 % des parts.
La flotte de la nouvelle entité comprendra 237 navires (dont six porte-conteneurs de 18.800 EVP de l'armateur basé à Dubaï, 10 unités de 15.000 EVP construites récemment plus une livrable sous peu). La future compagnie germano-dubaïote possédera une flotte d'une moyenne d'âge de 6,6 années et d'une capacité moyenne de 6.600 EVP.

"Le groupe déploiera une capacité de 1,6 million d'EVP"


Selon la direction d'Hapag-Lloyd, elle deviendra la pierre angulaire de "The Alliance" (qui regroupera Hanjin, Hapag-Lloyd, K-Line, Mol, NYK et Yang Ming sur les marchés Extrême-Orient-golfe Arabe et mer Rouge). D'ici-là, chacun des deux partenaires continuera à opérer sous sa propre identité et dans le cadre de son alliance respective jusqu'en mars 2017, juste avant le démarrage du nouveau VSA, prévu pour être opérationnel en avril.

"Une fusion stratégique pour les deux armateurs"

"Cette fusion stratégique a beaucoup de sens pour les deux armateurs, dans la mesure où nous sommes capables de combiner la présence émergente mondiale de UASC et la flotte très efficace, la couverture de marché diversifiée et la forte base de clients de Hapag-Lloyd", a commenté le PDG de l'armateur allemand, Rolf Habben Jansen.
Le futur groupe armatorial commun aura sur le marché une présence globale diversifiée, avec des services sur les principaux axes Est-Ouest et Nord-Sud. Il tirera profit de la forte présence d'UASC sur les marchés moyen-orientaux. Il a été décidé de renforcer cette présence au Moyen-Orient en créant un cinquième centre régional à Dubaï pour Hapag-Lloyd, a expliqué l'armateur allemand.
"Cette fusion va (nous) permettre d'avoir accès à une nouvelle phase de croissance", a indiqué Jorn Hinge, le PDG d'UASC.
"Pendant ses quarante années d'histoire, UASC a changé de taille. À l'époque de dimension régionale, sa croissance lui a permis de faire partie aujourd'hui des armateurs globaux. Il est aujourd'hui présent sur les principaux marchés mondiaux (…)", a expliqué Nabil Al-Amudi, président du directoire de la compagnie basée à Dubaï.
Ancienne filiale du groupe de tourisme TUI, Hapag-Lloyd avait annoncé à son tour en avril ouvrir des discussions de fusion avec UASC. Concurrent direct du français CMA CGM, l'armateur allemand avait déjà gagné en poids sur le marché mondial du transport maritime, en rachetant en 2014 l'activité conteneurs du chilien CSAV, devenu en retour actionnaire de l'armateur hambourgeois.

Vincent Calabrèse

Lundi 18 Juillet 2016



Lu 1278 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse