GPMM : la chute du pétrole presque compensée


L'activité du port de Marseille-Fos a ralenti après neuf mois en 2012, principalement sous les effets de la crise européenne du raffinage. Mais cette baisse est limitée grâce au développement rapide du trafic conteneurisé et à la reprise de l'activité sidérurgique sur le site de Fos-sur-Mer.


© GPMM
© GPMM
Comparé à 2011, le trafic global du Grand Port maritime de Marseille-Fos (GPMM) a reculé sur les neuf premiers mois de l'année (- 2 %), à 64,12 millions de tonnes. Toutefois, la perte de trafic s'est réduite par rapport à la baisse de 4 % constatée à la fin du second semestre. Une fois encore, les marchandises diverses et les vracs solides ont limité la casse.
Principale composante du trafic du GPMM, les vracs liquides sont en baisse de 11 %, pour un total de 42,41 millions de tonnes (Mt). Le trafic d'hydrocarbures a perdu 12 %, à 39,72 Mt. Une tendance directement liée à la fermeture ces derniers mois de trois raffineries dont les importations de brut passaient par Marseille-Fos : Petroplus à Reichstett en avril 2011, LyondellBasell à Berre au premier trimestre 2012 et Petroplus à Cressier (Suisse) mi-janvier dernier. Ainsi, côté entrées, le brut destiné à l'étranger (pipeline SPSE) et le brut national ont reculé respectivement de 14 et 16 % (5,89 Mt et 18,07 Mt). Au total, le pétrole brut en importation a ainsi diminué de 4,48 Mt. Cette baisse n'est que partiellement compensée par la forte poussée des produits raffinés (+ 37 %), qui ont gagné 1,39 Mt en entrée, atteignant 5,18 Mt.
Les importations de GNL ont continué de souffrir (- 25 %, à 4 Mt) alors qu'à une échelle moindre, le GPL a poursuivi sa progression (+ 2 %, à 1,59 Mt) malgré une chute de 23 % des sorties. Quant aux produits chimiques et alimentaires, ils ont gagné 4 % (2,7 Mt).

Vers le million d'EVP

Les vracs solides sont un motif de satisfaction pour le port. Leur progression de janvier à septembre a été de 21 %, pour un total de 8,86 Mt. Ce sont les produits destinés ou issus de l'activité de sidérurgie qui ont imprimé la tendance de ce segment, grâce à une croissance de 38 % (5,7 Mt). Celle-ci fait figure de remise à niveau puisque ce trafic enregistrait une sévère baisse de près de 25 % il y a un an, ArcelorMittal Fos ayant réduit son activité à cette époque. De leur côté, les vracs solides agroalimentaires ont subi une chute de 20 % (0,76 Mt).
Les marchandises diverses sont la deuxième source de croissance de ces neuf premiers mois. Sous la poussée du trafic conteneurisé, ce segment a vu son trafic augmenter de 11 %, à 12,85 Mt. En termes de boîtes, l'activité des terminaux à conteneurs a progressé de 12 %, atteignant 790.140 EVP fin septembre. En tonnage, la hausse est équivalente, à 12,5 % pour 7,77 Mt. Les bassins Ouest ont bénéficié à plein de la hausse des flux sur les zones Amérique (Nord et Sud), Méditerranée et Asie sur les nouveaux quais de Fos 2XL, qui affichent 15 % de hausse, à 614.713 EVP. De son côté, le terminal marseillais de Mourepiane s'est assuré une petite croissance de 3 %, à 175.427 EVP. Le port devrait, comme prévu, dépasser le million d'EVP sur l'année entière, pour la première fois depuis 2007. Sur les douze derniers mois cumulés, la marque est déjà franchie avec 1,03 million de boîtes.

"15 % de hausse sur les nouveaux quais de Fos 2XL"


Le trafic roulier, traité principalement dans les bassins Est, a été stable en tonnage au cours des neuf premiers mois (3,23 Mt), malgré la croissance de l'activité avec la Corse et la Sardaigne (+ 6 %, à 1,79 Mt) et avec un nombre de remorques en légère baisse (- 2 %, à 137.064 unités). Plus petite composante des marchandises diverses, le fret conventionnel a lui aussi profité de la bonne tenue de la sidérurgie, avec la reprise de l'activité d'ArcelorMittal. Il a progressé de 23 % pour s'établir à 1,84 Mt, dont 1,67 Mt de trafic directement lié à la production d'acier.
Enfin, l'activité passagers est en croissance de 6 % (2,03 millions de passagers) avec une progression de 4 % des lignes régulières (1,34 million de passagers) et un bond de 12 % de la croisière (690.000 passagers).

Franck André

Jeudi 25 Octobre 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse