GPMR : le programme d'amélioration des accès avance


Pour le Grand Port maritime de Rouen (GPMR), l'année 2012 est marquée par le démarrage du programme d'amélioration des accès maritimes, un chantier essentiel pour l'avenir du site.


La drague "Breughel" au travail en avril dernier © GPMR
La drague "Breughel" au travail en avril dernier © GPMR
L'important programme d'amélioration des accès maritimes du port de Rouen a débuté le 12 janvier dernier. Dans un premier temps, est intervenue la grande drague aspiratrice en marche "Breughel" de près de 12.000 m3 de capacité de puits. Lui a succédé un engin plus petit, la drague "Marieke". Les travaux de cette première phase ont porté sur la zone la plus aval, depuis l'estuaire de la Seine jusqu'à Port-Jérôme. "Il est maintenant possible d'accéder à Port-Jérôme avec 11,70 m à la montée", explique Philippe Deiss, président du directoire du Grand Port maritime de Rouen. La seconde phase porte sur la section amont (entre Duclair et Rouen), l'agrandissement du cercle d'évitage de Hautot et l'élimination du point haut de Courval (situé à l'amont de Port-Jérôme). L'agrandissement de la zone d'évitage de Hautot (près de Grand-Couronne) constitue un enjeu d'importance également. "Des navires mesurant jusqu'à 290 m pourront éviter face aux terminaux de Grand-Couronne sans avoir à monter jusqu'à Rouen pour réaliser ce demi-tour".
D'autres chantiers sont en cours. C'est ainsi que, récemment, a été inauguré à Honfleur le Quai en Seine numéro 1 qui vient de faire l'objet d'une complète reconstruction. Par ailleurs, le GPMR travaille au développement de ses zones logistiques. "La nouvelle zone RVSL amont est d'ores et déjà en cours de commercialisation. Toujours concernant RVSL, nous préparons le dépôt en fin d'année du dossier pour la réalisation de RVSL-2, c'est-à-dire la section située à l'aval de l'actuelle zone RVSL".

Difficile de réaliser un record tous les ans

Sur le plan du trafic, l'année 2012 s'annonce plutôt mitigée. "Il faut rappeler que nous avons enregistré deux années records successives, 2010 et 2011, et qu'il est difficile de réaliser des records tous les ans", explique le directeur du port. Entre janvier et fin août, le trafic portuaire rouennais s'est établi à 13,7 millions de tonnes, contre 17,1 millions de tonnes un an plus tôt. Ce sont principalement les exportations qui marquent le retrait avec un volume global de 7,6 millions de tonnes (- 26,8 %), conséquence d'un moindre trafic pétrolier et d'un niveau de sorties de céréales en baisse d'un tiers. Les importations sont également en diminution avec 6,1 millions de tonnes (- 10,8 %), une contraction que l'on retrouve principalement au niveau des produits pétroliers. Globalement, les vracs liquides connaissent un tassement de 18,4 % (7 millions de tonnes) tandis que les vracs solides (5,3 millions de tonnes) enregistrent une diminution de 26,6 %.

"Réunion d'information à Casablanca début octobre"


Le secteur des marchandises diverses demeure relativement stable autour de 1,4 million de tonnes pour ces huit premiers mois de l'année. Le volume conteneurisé a progressé de 4,8 % en tonnage (700.000 tonnes) et de 5,7 % en nombre. Les trafics de sacherie se comportent plutôt bien cette année avec une croissance de 72 % grâce à un regain de sorties de sucre et de farine. Les produits sidérurgiques poursuivent leur croissance avec 1 % de mieux.
Le Grand Port maritime de Rouen, dans le cadre plus général d'Haropa, organise plusieurs déplacements au cours des mois qui viennent. En premier lieu, le GPMR devait participer ces jours derniers au symposium Translog Africa organisé avec le Conseil burkinabè des chargeurs à Ouagadougou, une occasion de rencontrer tous les responsables transport et logistique d'Afrique. Par ailleurs, le GPMR organise une réunion d'information à Casablanca début octobre.

Jean-Claude Cornier

Lundi 24 Septembre 2012


Tags : gpmr, maritime, port, rouen



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse