Gares, ports, routes et aéroports sous haute sécurité



Les gares sont sous surveillance, tout comme les ports et les axes routiers © GPMM
Les gares sont sous surveillance, tout comme les ports et les axes routiers © GPMM
Gares sous surveillance, policiers, gendarmes, démineurs, pompiers et armée sur le pont... le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a exposé samedi 14 novembre le dispositif pour faire face aux attentats. Les contrôles aux frontières ont été rétablis, avec 61 principaux points de passage autorisés strictement contrôlés. Les autorités ont demandé aux partenaires européens d'"intensifier les contrôles des passagers voyageant vers la France en train ou par avion" et de les aider pour le contrôle routier des frontières. Les gares, frontalières ou internationales, sont aussi sous surveillance, tout comme les ports et les axes routiers, notamment les autoroutes.
Le trafic était normal samedi 14 novembre à la SNCF et dans les aéroports de Paris. Le trafic ferroviaire était normal dans l'Hexagone, et aucune gare n'était fermée samedi matin. La compagnie ferroviaire Thalys, dont un train avait été visé en août par un tireur, a précisé que les trains circulaient "normalement" samedi, et que "les mesures de sécurité dans les gares sont renforcées à Paris et sur les quais à Bruxelles". Par ailleurs, les voyageurs qui souhaitent annuler ou déplacer leur voyage prévu vers Paris peuvent le faire sans frais. Mesure similaire prise chez Eurostar, qui relie la Grande-Bretagne au continent. La compagnie propose l'échange gratuit des billets et prévoit également un trafic normal, mais demande à ses passagers d'arriver une heure avant le départ du train, au lieu d'une demi-heure habituellement, les mesures de sécurité étant renforcées. Aéroports de Paris (ADP) a également fait état d'un trafic "normal", "conforme" à ce qui était prévu, malgré des délais d'attente supplémentaires à prévoir en raison du renforcement des mesures de sûreté. Les aéroports parisiens n'ont pas été fermés après ces attentats. Air France a indiqué que "l'ensemble de ses vols de/vers la France à venir est maintenu". Les mesures de contrôle d'identité supplémentaires ont provoqué un ralentissement du trafic, selon la compagnie qui a fait état d'une heure de retard sur ses vols long-courrier et 40 minutes sur les moyen-courriers au départ de Roissy-CDG. À Orly, les vols ont 9 mn de retard au départ. La limite d'enregistrement qui est habituellement de 40 mn avant le départ du vol a été allongée à une heure.

AFP

Lundi 16 Novembre 2015



Lu 286 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse