Geodis vise les chaînes d'approvisionnement internationales


L'internationalisation du groupe Geodis demeure sa priorité tandis que les nouveaux besoins de la distribution multicanal, e-commerce inclus, sont présentés comme un défi à relever.


Marie-Christine Lombard a rejoint le groupe Geodis en octobre 2012 en tant que directeur général puis a été nommée présidente du directoire en 2013. © Geodis
Marie-Christine Lombard a rejoint le groupe Geodis en octobre 2012 en tant que directeur général puis a été nommée présidente du directoire en 2013. © Geodis
Nommée présidente du directoire il y a un an, Marie-Christine Lombard a dévoilé les grandes lignes de la stratégie du groupe Geodis le 13 octobre à Paris. "Nous sommes un logisticien avec des sociétés de transport. Notre rôle est d'être un partenaire de la croissance de nos clients qui dépensent entre 4 et 8 % de leur chiffre d'affaires dans leur supply chain". À travers ses cinq métiers – commission de transport internationale, logistique, messagerie, route et optimisation de la supply chain – la filiale de la SNCF adresse la globalité de ces dépenses. "Nous ne vendons pas de produits mais des solutions innovantes grâce à notre capacité à assembler nos savoir-faire dans la gestion des flux". Cette approche cible sept marchés : distribution et e-commerce, automobile, biens de grande consommation, high-tech, santé, aérospatial et défense ainsi qu'industrie.

Poursuivre l'internationalisation du groupe

Avec 30.900 salariés, Geodis déclare au premier semestre un chiffre d'affaires de 3,46 milliards d'euros en hausse de 1 %.  Le décor planté, plusieurs axes sont prioritaires. À commencer par les chaînes d'approvisionnement internationales entre l'Asie, l'Europe et les Amériques. Ce cap vise à positionner Geodis sur les marchés et régions en croissance, sachant que 45 % de son chiffre d'affaires est réalisé aujourd'hui en France, et 78 % en Europe, de l'Ouest en particulier. À titre de comparaison, les zones Asie-Océanie et Amériques contribuent chacune à hauteur de 11 % de ses recettes, et l'Afrique à 1 % environ réalisé, pour l'essentiel, dans les projets industriels.
Ses fers de lance à l'international sont les métiers de la commission de transport, à l'origine de 37 % de son chiffre d'affaires via Geodis Wilson, la logistique (17 %) et l'optimisation de la supply chain (10 %). "Nous souhaitons aussi consolider notre leadership en France mais son poids relatif est appelé à se réduire dans nos activités". Tout comme les métiers messagerie (25 %) et transport routier (11 %), considérés néanmoins comme "fondamentaux" dans l'offre du groupe : "Sans notre savoir faire en messagerie et de ses indicateurs clé, nous ne pourrions pas sous-traiter ces opérations à l'international avec efficacité". Ce raisonnement vaut aussi pour le transport routier à travers "la maîtrise d'une flotte propre représentant un tiers de nos capacités afin de répondre aux pics d'activité de nos clients". Les deux autres tiers sont assurés par des tractionnaires réguliers et en affrètement. Avec un chiffre d'affaires de 3,46 milliards d'euros en hausse de 1 % à taux constant, cette stratégie s'est soldée au premier semestre par des croissances significatives dans plusieurs pays dont la Chine (+ 15,3 %) et le Brésil (+ 23 %), tandis que les activités nationales ont reculé de 1,9 %.

Enjeux du e-commerce

À l'international, l'accompagnement des clients est privilégié, et le positionnement du groupe dans les chaînes de distribution multicanal, dont le e-commerce, est présenté comme un enjeu stratégique. "Le e-commerce est une révolution dans la distribution et un marché fondamental pour nous". Ici, Geodis s'adresse aux pure-players et surtout aux distributeurs classiques "qui entrent en force dans le commerce en ligne". Cette montée en puissance se traduit par une augmentation des volumes et des poids moyens par envoi, constate Marie-Christine Lombard. "Cette évolution suppose des capacités et des réseaux adaptés pour la livraison tant B to B que B to C", au domicile des clients finaux compris. Les pure-players intégrant une offre logistique comme Amazon, 3Si (avec Dispeo) ou Priceminister ne peuvent satisfaire cette évolution, selon la présidente. Souvent sur les mêmes marchés et ciblant les mêmes consommateurs, "aucun distributeur classique ne souhaite travailler avec eux". Une opportunité qu'entend saisir Geodis.
 

"La qualité de service s'améliore en maritime"
En chiffre d'affaires, le freight forwarding est aujourd'hui la première activité du groupe Geodis. Interrogée sur l'évolution des modes overseas, Marie-Christine Lombard estime que la création d'alliances dans le transport maritime de conteneurs est un moyen pour les armements de lutter contre une guerre des prix ; guerre qui affaiblit tous les prestataires dont les freight forwarders. La présidente relève avec satisfaction en outre que ces alliances "s'accompagnent d'une amélioration de la qualité de service qui est le meilleur argument pour revaloriser les taux de fret". Quant au fret aérien, "l'offre semble s'orienter vers les capacités soutes au détriment des avions tout cargo". Une offre tout cargo qu'un commissionnaire peut toujours proposer en recourant à l'affrètement.

Érick Demangeon

Mercredi 15 Octobre 2014



Lu 1249 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse