Grande-Bretagne : des routes concédées au privé


Le Premier ministre britannique, David Cameron, a annoncé vouloir concéder au secteur privé une partie du réseau routier du Royaume-Uni afin de faciliter les investissements sans pour autant augmenter les dépenses de l’État.


© FHA
© FHA
Le Grande-Bretagne veut concéder des routes au privé. "Nous devons considérer de toute urgence la possibilité d'obtenir des investissements privés à grande échelle dans le réseau routier national - que ce soit de la part de fonds souverains, de fonds de pension ou d'autres investisseurs", a déclaré David Cameron.

Péage pour les nouvelles infrastructures

La Grande-Bretagne ne compte actuellement qu'un seul tronçon d'autoroute privée et payante, d'une trentaine de kilomètres autour de Birmingham. Le gouvernement va ainsi lancer une étude sur la possibilité de développer de "nouveaux modèles de propriété et de financement" pour les routes, dont les premières conclusions seront connues à l'automne. M. Cameron a cité en exemple le service de l'eau en Grande-Bretagne, qui dépend des investissements privés mais est supervisé par une autorité indépendante de régulation.
L'instauration d'un système de péage est également envisagée mais seulement pour les nouvelles routes, alors que le système actuel est engorgé. "Nous perdons 7 milliards de livres (8,5 milliards d'euros) par an à cause de l'encombrement sur nos routes", a estimé M. Cameron.
Le Premier ministre a par ailleurs confirmé envisager la construction d'un nouvel aéroport dans l'estuaire de la Tamise pour faire face à la saturation de celui de Londres-Heathrow, un projet soutenu par le maire de Londres, Boris Johnson. Le gouvernement britannique cherche à rattraper le retard du pays dans les infrastructures, en particulier de transport, sans remettre en cause son plan d’austérité budgétaire. Le Royaume-Uni avait annoncé à l'automne dernier le lancement d'un plan de grands travaux d'au moins 30 milliards de livres (35 milliards d'euros) pour soutenir l'économie mais financé pour seulement à un tiers par de l'argent public.

AFP

Mardi 20 Mars 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse