Grap : "Les idées sur le TRM font fausse route"



© GPMH
© GPMH
Bien que le Groupement routier des activités portuaires (Grap) reconnaisse qu'avec 84 % des parts du transport terrestre au Havre, la route continue d'être un mode prédominant, il ne se dit pas "idéologiquement opposé aux grandes orientations en matière de report modal vers le fleuve, voire le fer". Pour ses adhérents, les modes de transport terrestres ne doivent pas être alternatifs mais complémentaires.
"Congestion portuaire, files d’attente, engorgement des réseaux terrestres, pollution atmosphérique, impact acoustique, insécurité pour la marchandise"...
Le Grap juge que "si nous avons tous l’ambition de faire du Havre une métropole maritime internationale", les différents modes de transport routier, fluvial et ferroviaire devront bien être envisagés dans une dimension multimodale.
"Certains de nos adhérents ont d’ailleurs vu dans cette nouvelle approche de la chaîne des transports des opportunités de diversification de leurs activités par le développement de partenariat avec les opérateurs fluviaux dans le cadre du pré et post-acheminement fluvial des conteneurs maritimes et le développement d’offres de transport combiné", souligne le groupement.
Les transporteurs routiers de marchandises estiment qu'ils sont "loin d’être responsables de tous les maux dont souffre notre environnement". La signature de la charte "Objectif CO² : les transporteurs s’engagent", la mise en place d’un système de rendez-vous routiers à l’origine d’une diminution des temps d’attente des camions et d’une réduction subséquente des émissions de gaz à effet de serre, etc. Le Grap est donc convaincu que "le schéma du report modal sera viable économiquement et accepté par l’ensemble de la collectivité des transporteurs routiers s’il s’accompagne d’une hausse corollaire des volumes".
Mais le groupement redoute que les transports massifiés par fer et barge ne soient aptes à absorber qu’une part limitée du trafic. Selon ses adhérents, "le développement des volumes du port du Havre se traduira alors mécaniquement par une dépendance encore plus forte au transport routier et ce, même si la part des modes massifiés augmentait significativement dans le futur"...

Vincent Calabrèse

Vendredi 27 Avril 2012





     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse