Grève des marins SNCM-CMN sur fond de nouvelle DSP



© Franck André
© Franck André
Les liaisons entre la Corse et Marseille des compagnies SNCM et CMN étaient suspendues lundi 14 janvier par un mouvement de grève des marins CGT, à la clôture de l'appel d'offres pour la nouvelle délégation de service public (DSP) de la desserte (2014-2023), a-t-on appris auprès du syndicat. Les six navires prévus pour effectuer la traversée lundi sont restés à quai, le mouvement étant suivi par 60 % des marins, selon un représentant de la CGT, Yann Pantel. Ce syndicat déplore que les directions des deux compagnies ne s'engagent pas sur le maintien du niveau actuel de desserte dans la nouvelle DSP. Selon le syndicaliste, la SNCM, notamment, n'a pas intégré dans son offre l'emploi de deux car-ferries - le "Danielle Casanova" et le "Napoléon Bonaparte" - qui sont utilisés en renfort pendant les vacances scolaires et la haute saison touristique. "Nous craignons que, durant ces périodes, les passagers n'aient pas d'autre choix que la compagnie privée Corsica Ferries", a ajouté M. Pantel. "Sur l'essentiel, nous avons apporté (aux syndicats), dimanche en conseil de surveillance, des réponses aux revendications sur la nature de la DSP", a indiqué le directeur marketing de la SNCM, Pierre Jaumain, évoquant un taux de grévistes de 33 % parmi les personnels navigants sans disposer de tous les chiffres. La CGT dénonce une concurrence déloyale sur la desserte et réclame l'application aux autres compagnies, notamment Corsica Ferries, de l'inscription au premier registre maritime prévoyant l'application des lois sociales françaises.
De son côté, la compagnie italienne a tenté plusieurs recours contre la DSP devant les juridictions administratives française et européenne. Elle conteste notamment l'inclusion dans le périmètre de la DSP des services renforcés en période estivale. La cour d'appel de Marseille lui avait donné raison mais le Conseil d’État a considéré en juillet que la conclusion d'une DSP, au contraire, "est subordonnée à l'existence d'un besoin réel de service public (...) sans qu'il y ait lieu de rechercher si ce besoin est justifié en permanence au cours de cette période ou de ces périodes".

AFP

Mardi 15 Janvier 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse