Guadeloupe Port Caraïbes tiré par les transbordements


En 2012, la hausse de 10 % du trafic enregistrée par l'ex-Port autonome de la Guadeloupe, qui se présente désormais sous le label "Guadeloupe Port Caraïbes", lui a permis d'atteindre 3,8 millions de tonnes. Le port antillais, qui a vu son trafic conteneurs s'envoler, revendique la deuxième place derrière le Grand Port maritime de Marseille tant dans le secteur du conteneur en transbordement que dans celui de la croisière.


© Guadeloupe Port Caraïbes
© Guadeloupe Port Caraïbes
Sur les quais de "Guadeloupe Port Caraïbes", ex-PAG, le secteur conteneurs a bondi l'an dernier de 28,1 %. Avec 50.000 EVP de plus, le port guadeloupéen a atteint au 31 décembre 211.412 EVP. "Ce record historique est dû à l'activité transbordement qui a progressé l'an dernier de 86 % à 80.000 EVP", analyse l'établissement portuaire, soulignant qu'il se place au deuxième rang des Grands Ports maritimes français derrière celui de Marseille-Fos en matière de trafic en transbordement.
Selon Laurent Martens, directeur général de l'ex-Port autonome et actuel "préfigurateur" en attendant que la nouvelle gouvernance soit mise en place, la forte hausse du trafic conteneurisé en transbordement est due à la progression du nombre d'escales des armateurs tels que CMA CGM et Seatrade.
De leur côté, les vracs ont dépassé 1,5 million de tonnes. Dans cette filière d'activité, les vracs solides, qui ont frôlé le million de tonnes (937.000 tonnes), ont rencontré des difficultés, selon la direction de l'établissement portuaire tandis que les vracs liquides se sont élevés à 620.000 tonnes.

"12 millions d'euros d'investissements et amélioration du chiffre d'affaires"


Quant aux passagers, ils sont passés de 803.774 en 2011 à 905.150 en 2012, progressant de 13 % en un an, soit 100.000 voyageurs de plus.
Dans ce secteur, à 152.000 passagers, le trafic issu de l'activité croisière de la saison 2011-2012 a plus que doublé par rapport à la saison précédente. La direction du port relève une très forte progression de la croisière tête de ligne. Du coup, Guadeloupe Port Caraïbes revendique le deuxième rang des ports français derrière le GPMM.
Pour la saison 2012-2013, il s'attend à 175 escales dont 76 sur les sites qu'il exploite. Il prévoit d'accueillir 250.000 passagers dont 218.000 à Pointe-à-Pitre et Basse-Terre.

Modernisation du terminal de Jarry

En marge de la croisière, le trafic archipel (vers les îles du Sud) a progressé de 4 % pour s'établir à 618.000. Quant au trafic inter-îles (à savoir Martinique, Guadeloupe et Sainte-Lucie), il a représenté 127.000 passagers.
En matière d'investissements, l'établissement portuaire a débloqué une enveloppe de 12 millions d'euros. Il a consacré 5,7 millions d'euros pour Jarry et Baie-Mahault. La modernisation du terminal de Jarry, opération qui devrait s'achever en mars 2013, aura coûté 19 millions d'euros. Les travaux de réaménagement sur le terminal croisière de Pointe-à-Pitre auront nécessité un montant de 1,9 million d'euros et le lancement des travaux de l'interface ville-port ont coûté 1,5 million d'euros. À Basse-Terre, 1,9 million d'euros auront été investis en 2012 pour une opération similaire. Enfin, la création d'une zone logistique à Folle-Anse aura nécessité le déblocage de 2,3 millions d'euros. La fin des travaux est prévue pour le mois de mai 2013.
Au plan financier, le port guadeloupéen a vu son chiffre d'affaires progresser de 9 % pour s'établir à 35,57 millions d'euros l'an dernier. En hausse de 6 %, les droits de port (16,8 millions d'euros) ont contribué à cette croissance des indicateurs de l'établissement portuaire ultramarin. La diminution de 3 % des charges d'exploitation (qui se sont chiffrées à 22,29 millions d'euros) y ont également participé.

Vincent Calabrèse

Jeudi 24 Janvier 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse