Guadeloupe : le port retrouve les sommets


Pour le Port autonome de la Guadeloupe (Pag), le trafic marchandises a progressé d'environ 8 % en 2011. Selon la direction de l'établissement portuaire, cette évolution est due à la fois à la hausse des vracs solides et à celle du conteneur.


© PAG
© PAG
Le trafic du Port autonome de la Guadeloupe a gagné 8 % en 2011, pour atteindre 3,5 millions de tonnes, proche de son record de 2008 (3,58 millions de tonnes). Selon les premiers chiffres annuels communiqués par le Pag, les vracs solides ont en effet affiché une croissance de 26 % par rapport à 2010. Ce total de 997.770 tonnes est dû à une reprise du sable local et au quasi-doublement du charbon.
Pour le conteneur, l'année s'est achevée sur une activité de 161.364 EVP, un trafic que la direction du port juge «soutenu». Elle explique que le trafic transbordements a progressé de 6,3 % pour s'établir à 31.552 EVP. Quant aux exportations de bananes (pour l'essentiel destinées au port de Dunkerque), leur volume annuel continue de doubler.
En matière de passagers, le port guadeloupéen a connu une activité stable à 798.338 voyageurs. La direction de l'établissement souligne que «le maintien des relations «archipel» et le bon début de la saison croisière permettent de compenser la baisse forte sur les relations inter-îles».

"8 millions d'euros investis dans la modernisation des installations"



Quant à la croisière, le Pag juge que la saison 2011-2012 a démarré sur de bonnes bases. Au mois de décembre, il avait déjà observé un résultat de loin supérieur à celui de décembre 2010, soit 33.445 passagers contre 11.021 un an plus tôt. En matière d'escales de paquebots, le port estime que la saison 2011-2012 devrait détrôner assurément celle de 2009-2010 qui était jusqu’alors la meilleure des quatre dernières années.
À propos des investissements, le port indique que, dans la Baie-Mahault, «l'achèvement de la «modernisation du terminal de Jarry» avait débuté en 2008 pour un montant global de 19 millions d'euros. En 2011, 4 millions d'euros ont été investis sur cette opération qui a consisté à reconstruire les terre-pleins du terminal (12 hectares), à le mettre aux normes dans le cadre du traitement des eaux de ruissellement mais également de l’éclairage.
La direction de l'établissement souligne que le port a fait l'acquisition de trois nouveaux portiques. Sur les six dernières années, le coût de l'investissement a été chiffré à 50 millions d'euros. Enfin, les travaux de mise aux normes de la zone de commerce internationale ont été poursuivis. Ils ont coûté au total 300.000 euros.
Le Pag a également investi 8 millions d'euros dans la modernisation des installations. Ainsi, sur la Folle Anse de Marie-Galante, la réhabilitation du quai principal a représenté une dépense de 1,2 million d'euros. Enfin du côté de Basse-Terre, l'établissement portuaire note la poursuite des études et de la concertation avec la mairie pour «préparer les travaux d’aménagement du site pour 2012 et 2013, avec un budget total de 6 millions d'euros».
En matière de chiffre d'affaires, le Pag relève pour 2011 une augmentation de 5,5 % par rapport à 2010 à 32,26 millions d'euros.
Au plan social, les portuaires guadeloupéens rappellent que l’année écoulée a été marquée par l’arrivée de la Convention collective nationale unifiée ports et manutention (CCNU) et des négociations intenses associées. Ils rappellent que plusieurs protocoles d’accord ont été signés avec les organisations syndicales. Et de mentionner la prorogation des mandats respectifs des membres du Comité technique et des délégués du personnel jusqu’au 31 décembre dernier.
Parmi les événements qui ont marqué l'année, la direction du Pag cite l'inauguration du portique H3, outil de dernière génération réceptionné mi-décembre 2010 qui porte à cinq le nombre de portiques modernes dont trois de dernière génération. Le port a également organisé l'an dernier la dixième édition de la Caribbean Shipping Association et a ouvert en octobre un débat public relatif au projet d'extension le concernant.

Droits de port 2012 en hausse de 1,5 %

Pour ce qui concerne l'année qui vient de s'ouvrir, le Pag indique qu'une hausse de 3 % s'applique aux terre-pleins, aux hangars, etc. Quant à l'outillage, il augmente de 1,5 %. Pour sa part, le prix des prises reefer reste inchangé par rapport à 2011. Enfin, les droits de port navires et marchandises progressent de 1,5 %.

Vincent Calabrèse

Mardi 17 Janvier 2012





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse