Hanjin : un naufrage qui va provoquer des remous dans les alliances mondiales


Le placement en liquidation judiciaire de l'armateur sud-coréen Hanjin Shipping va entraîner des perturbations dans l'équilibre des grandes alliances mondiales. Le VSA CKYHE a perdu un de ses membres dès le 1er septembre et "THE Alliance" perd six mois avant de voir le jour, un de ses partenaires-clés.


© Hanjin
© Hanjin
Le 1er septembre, soit le lendemain de son placement en liquidation judiciaire, le coréen Hanjin s'est retiré de l'alliance CKYHE (le chinois Cosco, le japonais "K" Line, le taïwanais Yang Ming, le coréen Hanjin et le taïwanais Evergreen). Le vessel sharing agreement (VSA), qui a encore quelques mois de vie devant lui avant la grande reconfiguration mondiale annoncée pour le printemps 2017, comporte désormais quatre membres au lieu de cinq. Selon Alphaliner, le coréen déployait jusqu'ici 55 porte-conteneurs d'une capacité allant de 4.200 à 13.100 EVP sur les six services opérés dans le cadre de cette alliance. Il représente une capacité cumulée de 290.000 EVP sur cinq services Est-Ouest dont un reliant les États-Unis, l'Extrême-Orient à la Méditerranée et l'autre reliant l'Extrême-Orient à l'Europe.
Le septième armateur mondial au palmarès d'Alphaliner (et premier coréen) est également lié à des partenaires dans le cadre d'accords de slots avec CMA CGM, UASC, Mol et Zim.

"Le VSA "The Alliance" perdrait un membre"


Tout comme il était membre de CKYHE, Hanjin Shipping devait également devenir un acteur-clé de "The Alliance", analyse le consultant. Ce futur VSA devrait donc perdre son partenaire coréen.
Quant à l'alliance 2M, reste à savoir à ce jour si le projet d'entrée de Hyundai Merchant Marine (HMM) aux côtés de Maersk Line et de MSC va rester à l'ordre du jour. Car les deux leaders mondiaux de la ligne régulière, ses deux membres actuels, vont sans doute s'interroger sur l'avenir d'un projet les unissant à un armateur battant le même pavillon que celui dont la faillite a terni l'image de marque de la Corée du Sud.
En matière de flotte, la disparition de Hanjin des radars mondiaux du shipping va sans doute engendrer des ajustements de la part de ses confrères. En marge des alliances actuelles et à venir, le septième armateur mondial est lié à ses confrères sur toute une gamme de services reliant l'Extrême-Orient, les États-Unis ou la Méditerranée à l'Europe, l'Amérique latine, l'Australie, l'Afrique de l'Ouest, le Moyen-Orient, le sous-continent indien et desservant l'intra-Asie. Autant de lignes sur lesquelles il exploite une cinquantaine de porte-conteneurs.

Des arriérés pour ses navires affrétés

Sur une flotte de 98 navires, l'armateur coréen naufragé en possède 37, les autres étant affrétés auprès de divers armateurs mondiaux dont le hong-kongais Seaspan, le grec Danaos Shipping, le britannique Gansey Bay, les allemands NSB Niedelbe et Rickmers Reederei, le groupe turc Ciner, les singapouriens Pil et Kmarin, le japonais Santoku Sepaku et l'indien XT Shipping. Autant d'armateurs qui se trouvent avec des factures impayées depuis quelques mois.
Les experts se demandent aujourd'hui si la situation financière de HMM, placé à ce jour au 14e rang mondial du Top 20 d'Alphaliner avec une capacité de 437.500 EVP, 60 navires en exploitation (dont 22 en propriété), lui permettra d'acquérir les unités de Hanjin. D'autant que la Korea Development Bank (KDB) s'est déjà engagée à mettre la main à la poche pour renflouer l'armateur en détresse.

Vincent Calabrèse

Vendredi 9 Septembre 2016



Lu 5082 fois



Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse