Haropa : "Nous jouons collectif"


"Nous ne perdons jamais de vue que 1.000 EVP supplémentaires génèrent 1 emploi direct et 2,5 emplois induits". Hervé Cornède, directeur commercial et de la promotion du Grand Port maritime du Havre (GPMH), se réjouit de voir la dynamique Haropa lancée. Ensemble - et décomplexés -, les ports de Paris, Rouen et Le Havre qui constituent le quatrième ensemble portuaire européen avancent leurs pions.


Hervé Cornède, directeur commercial et de la promotion du GPMH © Éric Houri
Hervé Cornède, directeur commercial et de la promotion du GPMH © Éric Houri
"L’Antenne" : Haropa a clos son premier semestre. Le bilan est-il à la hauteur de vos attentes ?

Hervé Cornède :
Nos chiffres sont positifs : sur l’activité conteneurs, les trois ports réunis depuis janvier 2012 sous la bannière Haropa affichent une progression de 10 % pour les six premiers mois de l’année. Sur les quais, la fiabilité est de retour et la productivité a augmenté d’environ 20 % ; les transbordements sont en hausse, le trafic fluvial atteint 14 % et l’offre ferroviaire s’est étoffée grâce à un nouveau service vers l’Auvergne. De son côté, la croisière bat ses records, le ferry se porte bien. Nous chargeons en moyenne 3 à 4 colis lourds par jour… et, mi-septembre sur Port 2000, le nouveau terminal TNMSC – qui constitue l’un des plus gros investissements portuaires de France - a pulvérisé un record en manutentionnant plus de 7.800 EVP…

"L’A." : Les ports de Seine se portent donc bien, malgré un contexte économique chahuté ?

H. C. :
Je veux simplement montrer par ce bref inventaire que le système Haropa s’installe comme une vraie solution alternative pour nos clients. Et que la chaîne de transport que nous proposons devient compétitive face à nos concurrents du range Nord. Plus que jamais, ce corridor économique que constitue l’axe Seine participe à l’amélioration de la distribution du marché français et ouest-européen.

"La logistique de la chimie constitue une activité en plein essor"


"L’A." : Vous parlez volontiers de "bonnes recettes". Parmi elles figurent les nouveaux "b-to-b meetings" ?

H. C. :
Notre rôle est de "faire" et "faire savoir". Nous avons beaucoup fait ces dernières années et nous entendons le faire savoir à nos clients et prospects, notamment en organisant des tournées dans les capitales européennes du shipping. Le 18 septembre, nous étions à Londres auprès des sièges et centres de décisions des armements mondiaux. Nous serons prochainement à Hambourg. Ces rencontres au-devant de nos clients et prospects internationaux ont lieu avec une quarantaine de prestataires portuaires havrais et rouennais – manutentionnaires, opérateurs ferroviaires et fluviaux, logisticiens, douane, remorquage, etc. - : ensemble, nous présentons la solution globale Haropa tant en termes de services que d’infrastructures portuaires.

"L’A." : Parmi les filières en développement figure la logistique de la chimie…

H. C. :
Cette filière constitue une activité en plein essor, un secteur-clé pour Haropa. Des logisticiens internationaux et de grands industriels mesurent notre savoir-faire. Au Havre, Total et Veolia ont récemment mis en service l’usine Osilub. Non loin, le groupe Intermarché co-construit une usine de biodiesel. A travers ces exemples, je veux rappeler notre rôle de facilitateur, de fédérateur auprès des professionnels avec qui nous "jouons collectif". Notre objectif est ici de développer avec eux le trafic de conteneurs, le stockage et la logistique dédiés à la chimie. Nous avons lancé un appel à projet, sur lequel nous aurons l’occasion de revenir…

Marie Héron

Lundi 24 Septembre 2012





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 27 Septembre 2012 - 12:27 Cherbourg : dès que les vents tourneront...


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse