Haropa : augmentation de l’offre ferroviaire et des surfaces logistiques


Premier port nord-européen touché à l’import et le dernier à l’export, port non congestionné, en eaux profondes, relié à 600 ports, accueillant 50 armements et proposant 3.300 offres commerciales hebdomadaires… Hervé Cornède, directeur commercial et marketing pour Haropa, aime énumérer les performances du Havre qui peuvent fortement intéresser les opérateurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes avec des transit-times très appréciables et de nouveaux services lancés en 2016.


© Haropa
© Haropa
L’Asie-Océanie est le premier marché du Havre, avec 56 % du trafic maritime conteneurisé et plus de 200 ports touchés. Et l'Amérique en est le deuxième poste, avec 25 % de parts de marché et 140 ports reliés. Aujourd’hui, l’accent est mis aussi sur l’Afrique de l’Ouest avec des connexions à 75 ports dont certains seraient atteints plus vite depuis Le Havre que des ports méditerranéens. Côté Antilles, cette année, Geest Line a mis en place une liaison sur la Martinique et StreamLines sur la Guadeloupe.
Les dessertes ferroviaires Le Havre-Lyon sont assurées par Naviland Cargo en jour A/B et par Greenmodal en jour A/C grâce à 8 services par semaine. La Suisse est porteuse de projets examinés par les autorités portuaires d’Haropa. Des liaisons sont organisées sur Dijon, Chalon, Clermont-Ferrand. Depuis le 24 juin, Haropa est relié à la nouvelle plateforme de distribution mise en place à Vierzon (6 hectares) par l’opérateur ferroviaire Ferovergne (Groupe Combronde). Trois trains hebdomadaires permettent d’acheminer des conteneurs depuis et vers Le Havre (import-export) avec une connexion bihebdomadaire sur Clermont-Ferrand. Ces dessertes assurent la distribution et l’enlèvement des conteneurs sur la région Centre et le transit de conteneurs sur l’Auvergne, le Limousin, l’Aquitaine et Rhône-Alpes. Ce nouvel axe ferroviaire concerne 32.000 EVP par an.
En door-to-door route import entre Ningbo et Lyon, Le Havre indique 32,5 jours de transit-time contre 34,5 jours pour les ports méditerranéens et 36 jours pour Anvers, un port de plus en plus saturé. Pour Lyon-New York, Le Havre calcule 12,5 jours de transit-time contre 20 jours pour les ports méditerranéens et 18 jours pour Anvers.
Selon Hervé Cornède, l’autoliquidation de la TVA pour tous les importateurs depuis le 1er octobre 2016 accroît la compétitivité douanière et fiscale et permet des gains de trésorerie pour les entreprises.

"Les dessertes ferroviaires Le Havre-Lyon sont assurées par Naviland Cargo et Greenmodal"


Les ports de l’axe Seine bâtissent des solutions économiques pour tous les flux et des stockages de conteneurs sont proposés, gratuitement sous certaines conditions, sur les terminaux fluviaux et maritimes de ce port qui accroît ses zones logistiques. Les franchises de stationnement sur les terminaux varient. Et au-delà d’un certain nombre de jours convenus, le tarif moyen de stationnement sur un terminal sécurisé est de 40 euros par jour et par conteneur. On compte 130 agents assermentés et armés. Haropa est le premier port européen certifié Sécurité Iso 28.000. Présent au Havre depuis 1999, Prologis continue d’investir pour passer de 180.000 à 280.000 m2, avec notamment la construction d’un septième bâtiment de 74.000 m2 au parc du Hode. La livraison est prévue en février 2017. Bolloré Logistics (ex-SDV) a choisi d’investir sur le parc logistique du pont de Normandie 2 sur 12,5 hectares pour 36.000 m2 d’entrepôts et la livraison est prévue en décembre. Ce même mois, AEW débutera la construction d’un entrepôt de 43.000 m2 sur le parc logistique Paris-Normandie 1. Tandis que le groupe Panhard a signé des accords de partenariat avec Haropa sur 40 hectares pour 135.000 m2 d’entrepôts. Le premier bâtiment de 48.000 m2 sera livré au premier semestre 2017.
Haropa lance en ce moment le projet Cosvapex-Cosmetic Valley Performance Export, une supply chain export pour la filière cosmétique et parfum, bien représentée aussi en Rhône-Alpes.

Annick Béroud

Lundi 28 Novembre 2016



Lu 365 fois



     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers





Accès rapide





















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 1/03/2013
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse