Haropa guette 2013


Le premier bilan du GIE Haropa illustre la fin de la transition du modèle des ports : des trafics historiques cèdent la place à de nouvelles filières annonciatrices de perspectives intéressantes pour 2013.


© Éric Houri
© Éric Houri
"Cette année de construction d'Haropa a été marquée par un contexte économique difficile, a rappelé en préambule Benoît Mélonio, directeur général délégué d'Haropa ; mitigée sur le plan des trafics, elle constitue une année charnière au cours de laquelle les trafics historiques se sont stabilisés et où se sont développées les filières à forte évolution comme les conteneurs, les véhicules et les colis lourds". Réunis depuis un an sous la bannière d'Haropa, les trois ports de Paris, Rouen et Le Havre enregistrent un recul du trafic maritime global de 9 % (à 85,5 millions de tonnes). Premières victimes, les vracs solides affichent une baisse de 20 % à 11,3 millions de tonnes : "L’activité céréalière (- 28 % à 5,4 millions de tonnes) a subi les conséquences d’une récolte tardive et la concurrence accrue de la Russie et l’Ukraine", explique Olivier Ferrand, directeur du développement d’Haropa, cependant confiant pour 2013 : "L’export de céréales a repris dès janvier" et l’offre céréalière vrac et conteneurisée d’Haropa constitue "une gamme de services incomparable en Europe". Le trafic charbons reste stable et le marché maritime des granulats se maintient, laissant espérer de meilleurs résultats en 2013.

"Le secteur de l’environnement et du recyclage augmente"


Les vracs liquides chutent de 12 % (47,1 millions de tonnes), principalement en raison de la baisse des trafics de pétrole brut (- 18 %, à 22,5 millions de tonnes). "Cette diminution des hydrocarbures engagée depuis plusieurs années doit avoir atteint son point le plus bas", a poursuivi Olivier Ferrand. Les perspectives sont positives grâce à l’adaptation des raffineries au marché. En plein développement sur l’axe Seine, la chimie représente par ailleurs un enjeu majeur : de nombreux investissements en cours ou annoncés (LBC Sogestrol, Odfjell, Osilub, EcoMotion, etc.) laissent présager une augmentation de l’activité.

Le conteneur reprend des parts de marché

Les trois ports tirent leur épingle du jeu en développant des prises de position dans des filières stratégiques. Le trafic conteneurs augmente de 4 % à 2,4 millions d’EVP : "Ces résultats se traduisent par une hausse de parts de marché, notamment à l’export en agroalimentaire (+ 11 %) et vers le continent américain, ainsi que par une croissance sur les liaisons Nord-Sud (+ 15 % vers l’Afrique)", a rappelé Hervé Cornède, directeur commercial d’Haropa. Dans un marché automobile européen au plus bas depuis dix-sept ans, le terminal roulier d’Haropa résiste. Le trafic fluvial apparaît en hausse de 3 % à 32,2 millions de tonnes : l’activité conteneurs poursuit sa progression (+ 6 % à 450.000 EVP) et, si les matériaux de construction sont en baisse, le secteur de l’environnement et du recyclage augmente. Enfin la croisière bat un nouveau record dépassant 250.000 passagers (+ 6 %) et 150 escales.
Preuves de l’accueil positif, par les grands acteurs du monde maritime et portuaire, de la démarche Haropa : l’exceptionnelle série de trophées décernés aux trois ports depuis un an, mais surtout les implantations récentes et à venir sur l’axe Seine, au premier rang desquels figurent le déploiement de l’activité de l’armement MSC, dont une première phase a été annoncée le 16 janvier (350.000 EVP supplémentaires), et l’installation d’Areva sur les quais du Havre (360 millions d'euros d’investissements).

Marie Héron

Mercredi 23 Janvier 2013





Dans la même rubrique :
< >

     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers








Accès rapide
























 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse