Haropa : l’axe Seine en travaux


Extension des ports fluviaux, accès fluvial à Port 2000, approfondissement du chenal : les ports du Havre-Rouen-Paris (Haropa) investissent le long de l’axe Seine.


© Éric Houri
© Éric Houri
Différents projets d’amélioration sont portés par les ports de l’axe Seine, destinés à améliorer leur desserte fluviale. Les dirigeants du GIE Haropa les ont rappelés à Rouen, le 19 septembre, lors de la présentation de leur bilan. Ainsi, "face à une demande croissante de nouvelles activités", Haropa-Ports de Paris prévoit d’investir 20 millions d’euros (hors acquisitions foncières) dans l’extension du port de Limay-Porcheville, "plateforme incontournable de l’Ouest parisien". Le projet comprendrait 32 hectares supplémentaires dont 22 commercialisables, "300 emplois à la clé". Une concertation publique est annoncée pour octobre.
En projet dans le cadre du Grand Paris, Haropa rappelle la création dans la plaine d’Achères d’une plateforme multimodale (eau, fer et route), destinée au transport de matériaux bruts ou préfabriqués pour la construction. Le nouveau port, certifié Iso 14001 pour sa conception, serait créé sur une surface de 100 hectares dont 50 commercialisables. Investissement prévu : 110 millions d’euros.
À Rouen, l’amélioration des accès maritimes se poursuit, d’ici 2018, afin de "gagner 1 mètre de tirant d’eau, de l’estuaire à Rouen". Les tirants d’eau, rappelle Haropa, passeront de 10,30 à 11,30 mètres à la descente et de 10,70 à 11,70 mètres à la montée, et ce sur 97 % des marées. Il s’agit de pouvoir accueillir les navires handymax à pleine charge soit 50.000 tonnes contre actuellement 35.000 tonnes. En 2015, le port de Rouen a enregistré un niveau record au niveau des gabarits des navires reçus, avec 81 panamax (65.000 tonnes).
Enfin, au Havre, si le terminal multimodal (140 millions d’euros) peine à trouver sa vitesse de croisière (16.000 conteneurs y ont transité à fin juillet), ce sont les écluses qui font l’objet d’importants travaux de modernisation. 10,5 millions d’euros cofinancés par l’État sont prévus pour l'écluse François Ier et 15 millions d’euros pour celles de Tancarville, avec l’aide de l’État et de la Région Normandie. Quant à la "chatière", nouvelle digue qui permettrait un accès fluvial direct à Port 2000, elle fait l’objet d’études : État, Région et Europe les financent à hauteur de 2 millions d’euros.

"Les navires handymax à pleine charge"


La nouveauté 2016 est l’accès fluvial à Port 2000. "Fruit d’un important travail collaboratif mené par Haropa avec les armements et les services de l’État", l’arrêté ministériel du 5 août, relatif à "la navigation en mer de bateaux citernes fluviaux pour la desserte de Port 2000 aux fins de l'avitaillement et des services aux navires", permet désormais aux bateaux citernes fluviaux agrémentés d’accéder à Port 2000. Avec ce nouveau service d’avitaillement, jusque-là réservé aux navires de mer, Le Havre espère bien "améliorer la compétitivité des services et l’attractivité du port". La compagnie fluviale de transport (CFT) vient de recevoir les agréments de la Direction des affaires maritimes pour exploiter, à partir du 1er octobre, la barge fluviale "New York", arrivée de Belgique.
Reste que "la route demeure majoritaire à 85 % du trafic et que la part fluviale stagne", rappelle Gilles Peyrot, directeur général de Logiseine. En cause, face à la concurrence de la route, "l’inégalité de traitement des modes dans les ports maritimes".

Natalie Castetz

Mercredi 28 Septembre 2016



Lu 104 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Septembre 2016 - 13:06 Cherbourg : regain d’activité sur le transmanche


     

Entreprises | Infrastructures | Institutions | Transport maritime | Transport aérien | Transport routier | Transport fluvial | Transport ferroviaire | Transport multimodal | Transport express - Messagerie | Logistique - Supply Chain | Énergie | Matières premières - Négoce | Industrie | Services | International | Développement durable | Faits divers







Accès rapide






















 

Qu'est-ce que L'Antenne ?

Le site internet de L'Antenne est la première plateforme B2B française de services et d’actualité consacrée au secteur du transport et de la logistique. Quotidiennement nous traitons de l’actualité du fret maritime, aérien, routier, fluvial, ferroviaire et multimodal ainsi que de la logistique, de l'industrie, de l'énergie et des matières premières. Nous apportons aux professionnels des outils et services qui facilitent leur travail et aident à la prise de décisions. Chaque année, nous éditons des guides de référence dans le secteur : "Le Fret aérien pratique" et "Le Fret maritime pratique" en plus de notre guide pratique des Incoterms©. L'Antenne est aussi organisateur de salons sur les thématiques du transport multimodal de fret, de l’export et de la logistique.

Mentions ours

Design réalisé par Caroline BALDINI.

Plan du site

Syndication

© SMECI
L'Antenne est édité par Smeci (32, av. André Roussin, BP 36, 13321 Marseille Cedex 16)
RCS Marseille 447 889 395. ISSN : 0395-8582
CPPAP : 0313T79480
Dépôt légal : 10/04/2006
Gérant : Jacques Riccobono
Rédacteur en chef : Vincent Calabrèse